mis à jour le

Nigeria: la police en alerte craignant de nouveaux projets d'attentats

La police d'Abuja, où trois attentats ont fait plus d'une centaine de morts depuis avril, a déclaré samedi avoir découvert d'autres projets d'attaques contre la capitale fédérale du Nigeria.

"Des informations crédibles des services de renseignement dont dispose la police nigériane indiquent que des terroristes ont mis au point un projet d'attentats contre le secteur des transports", a dit la police dans un communiqué.

Le texte précise qu'il s'agirait d'attentats-suicides avec des bombes ou commis à l'aide d'explosifs dissimulés dans des bagages, sacs, boites ou autres réceptacles.

Les mesures de sécurité ont été renforcées dans les principaux parkings de la capitale et des Etats environnants, ajoute le communiqué.

La police appelle la population à la vigilance et assure que les forces de l'ordre oeuvrent à "neutraliser et gérer efficacement la menace".

Soixante-quinze personnes ont été tuées le 14 avril à la principale gare routière d'Abuja, située dans la banlieue de Nyanya, dans un attentat revendiqué par les islamistes de Boko Haram.

Le groupe a également dit avoir fait exploser au même endroit quinze jours plus tard, le 1er mai, une voiture piégée qui a fait 19 morts et 80 blessés. Il est aussi soupçonné d'être derrière un troisième attentat qui a fait 21 morts et 17 blessés dans un centre commercial, cette fois-ci au coeur de la capitale fédérale, le 25 juin.

Boko Haram multiplie par ailleurs les attaques dans le nord-est du Nigeria, sa zone d'action historique. Malgré une offensive lancée depuis plus d'un an et l'instauration de l'état d'urgence dans trois Etats, les forces de sécurité y paraissent incapables de réduire l'insurrection islamiste, qui a fait plus de 2.000 morts depuis le début de l'année selon des estimations d'ONG.

Son action la plus spectaculaire a notamment été l'enlèvement de plus de 200 lycéennes le 14 avril dans la ville de Chibok, dans le nord-est du pays.

 

 

 

AFP

Ses derniers articles: Réfugiés: 358 millions de dollars promis  Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés  Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué 

police

AFP

Tunisie: une police environnementale face

Tunisie: une police environnementale face

AFP

RDC: l'ex-chef de la police controversé élevé

RDC: l'ex-chef de la police controversé élevé

AFP

Côte d'Ivoire: la police arrête le porte-parole des ex-combattants

Côte d'Ivoire: la police arrête le porte-parole des ex-combattants