mis à jour le

Une rue de Marseille / © Algérie Focus
Une rue de Marseille / © Algérie Focus

Incursion à Noailles, la petite Algérie de Marseille

Et la vie, en période de ramadan, s'y déroule exactement comme au bled.

«Aatini celles-là, nbghit celles-là», insiste la cliente, une blonde peroxydée habillée d’une djelabba noire. Lahcen s’exécute l’air bougon et lui tend une boîte de dattes “Tolga”: «Je t’aurais prévenu, elles ne sont pas encore taïbin». Mi-français, mi-darja, ici on se hèle, on se tutoie et on se dispute. Ici, ce ne sont pas les halles couvertes de Meissonier, le quartier populaire situé au centre-ville d’Alger, mais le marché au quartier de Noailles, en plein cœur de Marseille.

Originaire de Tlemcen, Lahcen, les cheveux grisonnants, passe son 24e ramadan à Marseille, derrière ses étales à fruits et légumes. Il est donc rompu à l’exercice. «J’ai fait le plein de coriandre, de menthe, de persil et de fruits secs», raconte ce primeur, qui tient boutique à l’angle entre la rue du marché des Capucins et la rue Papere.

Mais cet après-midi, ça ne se bouscule pas devant les marchandises de Lahcen.

«C’est comme ça pendant le ramadan à Marseille. Les gens repartent au bled pour être en famille. Le commerce ralentit. Et ceux qui restent ne font pas leurs courses avant 17 heures», observe ce primeur algérien.

Habituellement bondé et bruyant, la place du marché des Capucins est plongée les après-midi de ramadan dans un calme reposant. A l’ombre des parasols, les vendeurs de fruits et légumes piquent du nez, profitant de cette accalmie «ramadanesque». Cette fois-là, l’un d’entre eux roupille sur deux chaises, un chapeau en paille sur le visage.

Le marché de Noailles se la coule douce jusqu’à l’approche du Maghreb, explique Lahcen. Mais quelques minutes avant la tombée de la nuit, les jeûneurs marseillais déferlent par centaines sur la place des Capucins à la recherche de l’ingrédient qui manque à leur recette. «Le rythme est complètement inversé pendant le ramadan», fait valoir le primeur algérien.

Lire la suite sur Algérie Focus

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Algérie

AFP

Un écrivain humilié

Un écrivain humilié

AFP

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

Maghreb

AFP

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

Vacances

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

AFP

Fibules, bagues, colliers: les bijoux du Maghreb brillent

Fibules, bagues, colliers: les bijoux du Maghreb brillent

Marseille

AFP

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

AFP

Foot: le défenseur de Nice Souleymane Diawara mis en examen et écroué

Foot: le défenseur de Nice Souleymane Diawara mis en examen et écroué

Nicolas

Et si Pape Diouf devenait le procain maire de Marseille?

Et si Pape Diouf devenait le procain maire de Marseille?