mis à jour le

Attentats contre le palais présidentiel en Egypte: 4 suspects arrêtés

La police égyptienne a arrêté mercredi quatre membres d'un groupe islamiste soupçonnés d'être impliqués dans des attentats contre le palais présidentiel, pourtant revendiqués par une autre organisation, selon un responsable de sécurité.

Plusieurs bombes avaient été déposées aux abords du palais présidentiel, et deux officiers sont morts lundi en tentant de les désamorcer.

Les quatre suspects "font partie des éléments les plus dangereux (du groupe jihadiste) Ansar Beit al-Maqdess, et ils sont actuellement entendus", a déclaré le responsable de sécurité.

Trois d'entre eux ont été arrêtés à l'aube dans la banlieue de Helwan, dans le sud de la capitale égyptienne, et le quatrième dans le quartier de Nasr City.

Ansar Beit-al-Maqdess, basé dans le Sinaï, a revendiqué nombre d'attentats contre les forces de l'ordre depuis la destitution en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi et la vague de répression qui s'en est suivie, mais ceux de lundi ont été revendiqués par un autre groupe, Ajnad Misr.

Les autorités égyptiennes affirment que ces organisations sont liées aux Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi déclarée "terroriste" en décembre, dont les membres sont pourchassés. En un an plus de 1.400 morts, et 16.000 ont été arrêtés.

En représailles, des organisations jihadistes ont commis des attentats contre la police, tuant plus de 500 membres des forces de sécurité, selon le gouvernement.

Les Frères musulmans démentent régulièrement être derrière ces attentats.

 

AFP

Ses derniers articles: Jeux de la Francophonie: jonglages, coups de fesses et balle de tennis  Législatives au Sénégal: l'ex-président Wade appelle  Shell ferme un oléoduc-clé au Nigeria 

attentats

AFP

Afrique: les précédents attentats contre des étrangers

Afrique: les précédents attentats contre des étrangers

AFP

Huit policiers kényans tués dans deux attentats

Huit policiers kényans tués dans deux attentats

AFP

Attentats anti-coptes de l'EI en Egypte: 48 suspects bientôt jugés

Attentats anti-coptes de l'EI en Egypte: 48 suspects bientôt jugés

palais

AFP

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

AFP

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet