mis à jour le

L'équipe algérienne après son match nul face à la Russie / REUTERS
L'équipe algérienne après son match nul face à la Russie / REUTERS

Une qualification historique pour l'Algérie

Les Fennecs, un peu méprisés au départ, ont arraché leur qualification pour les 8es de finale du Mondial.

Hier l’Algérie s’est adjugé le dernier ticket des huitièmes de finale du mondial brésilien, en obtenant le nul d’un but partout face à la Russie. Elle aurait même pu faire mieux face à des Russes sans génie, pour donner encore plus d’éclat à sa victoire.

Néanmoins, cette qualification est tout simplement un exploit historique que Sofiane Feghouli et ses camarades ont réalisé. Ils entrent dans la légende du football algérien, et y inscrivent leurs noms en lettres d’or car, en quatre participations à la coupe du monde, c’est la première fois que l’Algérie atteint le cap des huitièmes de finale.

Cette qualification, les joueurs la méritent parce qu’ils y ont cru et se sont transcendés pour l’obtenir. Empruntant ainsi le chemin de la gloire de Laghdar Belloumi et ses camarades qui avaient réalisé un premier exploit en 1982, lors de leur toute première participation à une coupe du monde, en battant à domicile la grande Allemagne de Karl Heinz Rummenigge, avant de faire les frais d’un exécrable et honteux arrangement entre les deux frères germaniques (l’Allemagne et l’Autriche) pour éliminer l’Algérie. Les protégés du coach Vahid Halilodzic, qui ont gagné en confiance, ont su capitaliser leurs efforts du match précédent pour arracher une qualification historique qui leur tendait les bras dès l’entame de la rencontre.

La jeunesse de l’équipe et le manque d’expérience n’ont pas été un handicap. Au contraire, cela a permis à cette équipe de se surpasser pour réaliser son rêve. Et comme l’appétit vient en mangeant, il faut espérer que les Algériens ne s’arrêteront pas en si bon chemin dans ce mondial des surprises où rien n’est acquis ni perdu d’avance.

Mission impossible pour le Ghana

Quant au Ghana, sa prestation a laissé un coup d’inachevé. Il n’a pas pu réaliser l’exploit de se sortir d’une situation qui était bien mal engagée pour lui avant même le coup d’envoi. Avec un petit point derrière l’Allemagne et les Etats-Unis, deux adversaires du jour qui comptaient chacun 4 points et à qui un match nul suffisait pour passer, l’équation ghanéenne était très compliquée. Aussi, le mince espoir s’est vite envolé et le Ghana a perdu ses dernières illusions devant un Portugal revanchard qui, bien qu’éliminé, n’a pas raté l’occasion de se refaire le moral.

Pour leur baroud d’honneur, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers tenaient à laisser une bonne image de leur équipe afin de tenter d’effacer la déconvenue de leur match contre l’Allemagne qui les avait étrillés d’entrée de jeu 4 buts à 0. Pour cela, ils n’auront pas raté le coach, et se sont logiquement imposés devant les Blacks Stars du Ghana sur le score de 2 buts à 1. Finalement, plus que tout, c’est la défaite d’entrée de jeu devant les USA (1 à 0) qui aura été, le plus, fatale au Ghana qui ne peut que nourrir des regrets amers.

Malgré le travail titanesque devant l’Allemagne, tenue en échec, la suite de la mission s’est révélée impossible pour les Black Stars de  Kwesi Appiah qui n’avaient du reste plus leur destin en main. Condamnés à un retour prématuré à la maison, ils peuvent toutefois s’enorgueillir d’avoir eu une prestation honorable et d’avoir offert un spectacle digne. Aussi, au regard de ce qu’ils ont montré, l’Afrique peut être fière de cette équipe qui est tombée les armes à la main, dans un groupe plutôt relevé.

Des problèmes malgré tout

Toutefois, l’on relèvera qu’une fois de plus, les problèmes de primes, à la veille de cette rencontre capitale, se sont invités au débat, déconcentrant les joueurs qui ont même séché un entraînement. Cette attitude d’amateurisme ternit l’image du continent et est à bannir. A l’avenir, il faudrait que les dirigeants prennent des dispositions pour que de telles scènes ne se reproduisent plus, en débloquant l’argent à temps, sans que les joueurs n’aient chaque fois besoin de réclamer leur dû à cor et à cri.

Au bout du compte, des représentants africains, seuls le Nigeria et l’Algérie auront tiré leur épingle du jeu à l’issue de ce premier tour. En plaçant deux équipes sur cinq au second tour, l’Afrique montre qu’elle a du chemin à parcourir là où le continent américain se taille la part du lion avec 8 représentants, suivi de l’Europe 6. Les asiatiques ont disparu de la compétition. Place maintenant aux huitièmes de finale qui commencent dès demain avec un alléchant Brésil/chili et un explosif Pays-Bas/Mexique.

Outélé Keita

Cet article a d’abord été publié dans Lepays.bf

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Algérie

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi

Black Stars

Steven LAVON

Tournoi UFOA 2013: 26 Black Stars du Ghana en stage

Tournoi UFOA 2013: 26 Black Stars du Ghana en stage

Football

Les 10 meilleurs joueurs africains

Les 10 meilleurs joueurs africains

CM 2014

terrorisme

Il risque d'y avoir des morts lors du France-Nigeria

Il risque d'y avoir des morts lors du France-Nigeria

Mondial 2014

Les Algériens doivent éviter le scénario des Ivoiriens

Les Algériens doivent éviter le scénario des Ivoiriens

Mondial 2014

Roger Milla n'est plus le plus vieux joueur ever

Roger Milla n'est plus le plus vieux joueur ever