mis à jour le

Attentat suicide au Nigeria, trois morts

Un kamikaze soupçonné d'appartenir au groupe islamiste Boko Haram a lancé dimanche sa voiture bourrée d'explosifs contre un barrage militaire dans le nord-est du Nigeria, tuant trois soldats, ont déclaré des habitants.

Trois autres militaires ont été blessés dans l'attentat qui s'est produit dans la ville de Gwoza, dans l'Etat de Borno, à une centaine de km de sa capitale, Maiduguri, près de la frontière avec le Cameroun.

L'attaque a visé vers 07H00 (06H00 GMT) un barrage érigé pour protéger une école secondaire de la ville où des attentats ont déjà fait des dizaines de morts dans le passé.

"Trois soldats ont été tués", a rapporté à l'AFP un habitant, Dahiru Yunusa.

Un autre habitant, Musa Buzu, qui a confirmé ces informations, a raconté que "la ville était encore endormie quand le kamikaze a attaqué le poste de contrôle, provoquant une explosion assourdissante".

L'armée n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter ce dernier attentat en date d'une insurrection qui a déjà fait des milliers de morts en cinq ans.

L'émir de Gwoza, Idrissa Timta, a été tué le mois dernier dans une embuscade attribuée à Boko Haram.

Début juin, le district de Gwoza a aussi été le théâtre de l'attaque meurtrière de quatre quatre villages attribuée aux islamistes. Selon des chefs locaux, des centaines de personnes ont été tuées, un bilan qui n'a toutefois pas pu être vérifié de sources indépendantes en raison des difficultés de communication avec la région reculée et où Boko Haram a fait sauter les relais de téléphone.

Le district longe la frontière camerounaise près de la forêt de Sambisa, où l'armée nigériane concentre ses recherches pour tenter de retrouver plus de 200 lycéennes enlevées le 14 avril par Boko Haram.

Samedi, des membres présumés du groupe ont attaqué et mis à sac pendant des heures deux villages de la région, tuant au moins dix personnes près de Chibok, la ville où les jeunes filles ont été enlevées. Selon des habitants, l'attaque n'a cessé qu'avec un bombardement des insurgés par des avions militaires.

AFP

Ses derniers articles: Kenya: quatre personnes tuées dans un raid contre leur village  L'Afrique du Sud s'oppose  Ping demande aux Gabonais "de se lever comme un seul homme" contre Bongo 

attentat

AFP

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

AFP

Le Burkina sous le choc d'un nouvel attentat sanglant au coeur de sa capitale

Le Burkina sous le choc d'un nouvel attentat sanglant au coeur de sa capitale

AFP

18 morts dans un attentat au Burkina, membre de la coalition anti-jihadiste au Sahel

18 morts dans un attentat au Burkina, membre de la coalition anti-jihadiste au Sahel

morts

AFP

Inondations en Sierra Leone: le nombre de morts dépasse les 400

Inondations en Sierra Leone: le nombre de morts dépasse les 400

AFP

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

AFP

RDC: 40 morts dans un glissement de terrain

RDC: 40 morts dans un glissement de terrain

suicide

AFP

Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

Cameroun: huit civils tués dans un attentat suicide dans le nord

AFP

Nigeria: trois morts dans un attentat suicide dans un camp de déplacés

Nigeria: trois morts dans un attentat suicide dans un camp de déplacés

AFP

Nigeria: huit morts dans un attentat suicide

Nigeria: huit morts dans un attentat suicide