mis à jour le

Kenya: le bilan de l'attaque sur la côte kényane s'alourdit

Au moins 48 personnes ont été tuées dimanche soir dans l'attaque de la localité côtière de Mpeketoni, dans l'est du Kenya, menée par une cinquantaine d'assaillants soupçonnés d'appartenir aux shebab somaliens, a annoncé lundi la Croix-Rouge.

"Le bilan est passé à 48 morts", a indiqué la Croix-Rouge sur son compte Twitter, révisant à la hausse un précédent bilan de 34 morts.

Selon un policier sur place ayant requis l'anonymat, le bilan est encore susceptible de s'alourdir car "la recherche d'autres corps est toujours en cours", après l'attaque lancée dimanche soir et qui s'est poursuivie dans la nuit.

Cette opération, qui n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, est la plus meurtrière et la plus spectaculaire depuis l'attaque du centre commercial Westgate de Nairobi en septembre 2013, revendiquée par les shebab et qui avait fait au moins 67 morts.

Une cinquantaine d'hommes ont attaqué dimanche soir la localité de Mpeketoni, à une centaine de km de la frontière somalienne et une trentaine de km de la ville touristique et historique de Lamu, classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

Des tirs se sont poursuivis jusque tard dans la nuit mais le calme était revenu lundi matin, selon des responsables locaux.

"Il y avait une cinquantaine d'assaillants lourdement armés, dans trois véhicules. Il portaient le drapeau des shebab et parlaient en somali. Ils criaient +Allah ô Akbar+ (Dieu est le plus grand)", a déclaré le préfet adjoint du département, Benson Maisori.

Plusieurs bâtiments, dont des hôtels, des restaurants, des banques et des administrations, ont été détruits par le feu. La Croix-Rouge a indiqué procéder à "un décompte du nombre de maisons, véhicules, hôtels et restaurants incendiés".

Le Kenya a été le théâtre d'une série d'attaques depuis que son armée est entrée en Somalie en octobre 2011 pour y combattre les shebab, après plusieurs incursions des islamistes sur son sol.

Les attentats, visant notamment des bus et un marché, se sont multipliés depuis mars.

L'attaque de Mpeketoni porte à au moins 76 le nombre de personnes tuées depuis le début de l'année au Kenya dans des attentats attribués au shebab ou à leurs sympathisants.

AFP

Ses derniers articles: Madagascar: l'épidémie de peste continue de se propager  Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises  Le Parlement panafricain en pleine crise existentielle 

bilan

AFP

Cameroun anglophone: lourd bilan humain après la proclamation symbolique d'"indépendance"

Cameroun anglophone: lourd bilan humain après la proclamation symbolique d'"indépendance"

AFP

Inondations en Sierra Leone: le bilan monte

Inondations en Sierra Leone: le bilan monte

AFP

Voitures "made in Algérie": le gouvernement dresse un bilan catastrophique

Voitures "made in Algérie": le gouvernement dresse un bilan catastrophique

morts

AFP

Nigeria: au moins 20 morts dans des affrontements communautaires

Nigeria: au moins 20 morts dans des affrontements communautaires

AFP

Somalie: 276 morts dans l'attentat de Mogadiscio, qui cherche les disparus

Somalie: 276 morts dans l'attentat de Mogadiscio, qui cherche les disparus

AFP

Somalie: au moins 137 morts et 300 blessés dans l'attentat de Mogadiscio

Somalie: au moins 137 morts et 300 blessés dans l'attentat de Mogadiscio