mis à jour le

RDC-Rwanda: situation calme

La situation était calme vendredi matin à la frontière entre la République démocratique du Congo et le Rwanda après deux jours marqués par des affrontements entre soldats de ces deux pays, selon des sources congolaises.

"C'est calme ce matin", a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole des Forces armées de la RDC pour la province du Nord-Kivu (est), disant toutefois attendre de voir comment la situation va évoluer.

La frontière congolo-rwandaise a été ébranlée mercredi et jeudi par des combats, localisés, au niveau de la localité de Kanyesheza, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Goma.

Quelques centaines d'habitants ont fui la zone des affrontements.

"Il n'y a pas d'activité, les gens craignent ce qui pourrait arriver", a dit à l'AFP un responsable de l'administration locale sous le couvert de l'anonymat. 

"Nous attendons de voir ce que sera la journée pour pouvoir aller constater la situation au village et voir si la population peut rentrer", a-t-il ajouté.

A Kanyesheza et dans les environs, les écoles sont restées fermées pour le troisième jour consécutif, a encore indiqué ce responsable.

Kigali et Kinshasa entretiennent des relations tendues depuis de nombreuses années.

Les troubles à la frontière ont éclaté mercredi matin après plusieurs mois d'un calme relatif. Les choses se sont aggravées dans l'après-midi où les deux camps se sont affrontés à l'arme lourde.

La situation avait commencé à s'apaiser jeudi, où des tirs d'armes lourdes avaient été entendus pendant une demi-heure en début de matinée mais n'ont été suivis par aucune autre incident.

Selon une source militaire occidentale, une compagnie rwandaise est entrée sur le sol congolais pendant les combats de jeudi avant de se replier.

La télévision rwandaise a diffusé des images de cinq cadavres portant l'uniforme des FARDC, l'armée congolaise. Kinshasa a dénoncé une manoeuvre de propagande, affirmant n'avoir perdu qu'un soldat dans les combats.

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire: Guillaume Soro se déclare candidat  Dans la rue, les Algériens disent non  Les crises alimentaires risquent de se multiplier dans le monde, selon l'ONU et l'UE 

frontière

AFP

Le Bénin au bord de l'asphyxie après la fermeture de sa frontière avec le Nigeria

Le Bénin au bord de l'asphyxie après la fermeture de sa frontière avec le Nigeria

AFP

Trafic de riz

Trafic de riz

AFP

Ebola en RDC: baisse drastique des flux

Ebola en RDC: baisse drastique des flux