mis à jour le

Drapeau du Niger présenté le 12 juin à la place de celui du Nigeria / DR
Drapeau du Niger présenté le 12 juin à la place de celui du Nigeria / DR

Comment la FIFA a pu confondre le drapeau du Nigeria avec celui du Niger?

C'est le couac de la cérémonie d'ouverture d'hier. Il a été peu commenté parce que personne ne l'a remarqué. Et pour cause.

L’histoire est insolite, mais elle ne fait pas rire. Lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde, le 12 juin, à Sao Paulo, au Brésil, les organisateurs de la compétition se sont trompés en affichant le drapeau du Niger au lieu de celui du Nigeria.

Or, le Niger, pays d’Afrique de l’Ouest, ne participe pas à ce Mondial 2014. Le Nigeria, oui, aux côtés de quatre autres sélections africaines: Cameroun, Ghana, Côte d’Ivoire et Algérie.

Comment donc le drapeau du Niger, trois bandes horizontales orange, blanche et verte avec une boule orange sur le blanc, a-t-il pu être confondu avec celui du Nigeria, trois bandes verticales dont deux vertes et une blanche? S’agit-il d’une erreur, d’une négligence ou d’un racisme latent au sein du comité d’organisation de la FIFA?

Si quelques twittos ont pu remarquer cette bourde, le moins que l’on puisse dire est que cela a très peu été mentionné dans les médias.

AfrikFoot qui relaie l’info, en revenant sur le déroulement de la cérémonie d’ouverture, écrit, dépité que «décidément, au Brésil, il n’ y a pas que les stades où tout n’est pas au point».

Le site du quotidien suisse Le Matin commente ainsi, pour sa part, ce couac.

«L'erreur est humaine, dit-on. Mais à ce niveau, elle est un peu grosse.» Un lecteur du site se demande même si une telle erreur aurait pu se produire avec un autre pays comme l’Espagne, la France ou l’Allemagne.

En effet, si un tel manquement a pu se produire, c’est aussi parce que dans l’esprit de beaucoup, en Europe et en Occident, l’Afrique est parfois considérée comme un pays en tant que tel. Du coup, il n’est pas étonnant que soient confondus deux pays comme le Nigeria et le Niger certes voisins, certes ayant des noms presque similaires, mais qui n’ont pas grand chose à voir l’un avec l’autre.

Et pour que cela ne recommence pas, le bloggueur de Project Babb sur Telegraph a même imaginé un truc mnémotechnique de ce genre...

Il faut espérer que cette méprise (humiliation?) n'entame pas le moral de la sélection nigériane qui affronte l’Iran lundi prochain pour son premier match en cette Coupe du monde.

Raoul Mbog

Raoul Mbog

Raoul Mbog est journaliste à Slate Afrique. Il s'intéresse principalement aux thématiques liées aux mutations sociales et culturelles et aux questions d'identité et de genre en Afrique.

 

 

Ses derniers articles: Les femmes de Boko Haram sont aussi dangereuses que les hommes  Le problème avec les gens qui veulent «sauver l'Afrique»  Bienvenue en enfer 

Brésil

AFP

JO-2016/Basket: le Brésil élimine le Nigeria et doit attendre

JO-2016/Basket: le Brésil élimine le Nigeria et doit attendre

AFP

Corruption: les pays émergents, Brésil en tête, inquiètent Transparency International

Corruption: les pays émergents, Brésil en tête, inquiètent Transparency International

Slate.fr

Trois siècles de traite négrière résumés en deux minutes

Trois siècles de traite négrière résumés en deux minutes

Brésil 2014

Mondial 2014

Rendez-vous manqué pour les Ivoiriens

Rendez-vous manqué pour les Ivoiriens

Coulée

Misères et malédiction des Lions indomptables du Cameroun

Misères et malédiction des Lions indomptables du Cameroun

Supporteur occasionnel

Je n'aime pas le foot, mais je supporte le Cameroun

Je n'aime pas le foot, mais je supporte le Cameroun

CM 2014

terrorisme

Il risque d'y avoir des morts lors du France-Nigeria

Il risque d'y avoir des morts lors du France-Nigeria

One, Two, Thre, viva l'Algérie!

Qualification historique

Qualification historique

Mondial 2014

Les Algériens doivent éviter le scénario des Ivoiriens

Les Algériens doivent éviter le scénario des Ivoiriens