mis à jour le

Nigeria: attaque de Boko Haram contre quatre villages

Plusieurs personnes ont été tuées samedi lors de plusieurs attaques de membres présumés du groupe islamiste armé Boko Haram contre quatre villages du nord-est du Nigeria, dans l'Etat de Borno, ont affirmé des témoins dimanche.

Les villages visés, Nuwari, Musari et Walori, sont situés dans le district de Gamboru, près de la frontière avec le Cameroun, l'un des secteurs les plus touchés par le soulèvement de la secte.

Selon un témoin, des hommes en armes, certains habillés en soldats, et juchés sur des véhicules 4x4, ont ouvert le feu sur des villageois et mis le feu à leurs maisons. Il y aurait eu 15 morts, selon le témoin, mais ce chiffre n'a pas été confirmé officiellement.  

35 personnes avaient été tuées jeudi dans une attaque similaire dans le même secteur.

L'insurrection islamiste est montée en puissance depuis 2009 dans le Nord, faisant des milliers de morts. Le mouvement a intensifié ces derniers mois ses attaques, tuant plus de 2.000 personnes depuis le début de 2014 dans le pays.

 

AFP

Ses derniers articles: Gambie: le nouveau président juge les menaces "exagérées"  Zimbabwe: la femme de Mugabe l'encourage  Ligue 1: Génération Foot, pépinière lorraine en Afrique 

attaque

AFP

Cameroun: deux gendarmes tués dans une attaque de Boko Haram

Cameroun: deux gendarmes tués dans une attaque de Boko Haram

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

Mali: l'armée repousse une attaque "terroriste" près du Burkina

Mali: l'armée repousse une attaque "terroriste" près du Burkina

haram

AFP

Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram

Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram

AFP

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

AFP

Nigeria: quête d'or noir sur les terres de Boko Haram

Nigeria: quête d'or noir sur les terres de Boko Haram