mis à jour le

Libye: le nouveau Premier ministre réunit son premier Conseil de ministres

Le nouveau Premier ministre libyen contesté, Ahmed Miitig, a réuni jeudi son premier Conseil des ministres, faisant fi du refus du gouvernement sortant d'Abdallah al-Theni de lui remettre le pouvoir, selon un responsable de son bureau.

Le nouveau cabinet s'est réuni dans un hôtel luxueux de la capitale libyenne, a ajouté ce responsable sous couvert de l'anonymat.

Le siège de la primature est toujours occupé par le cabinet sortant d'Abdallah al-Theni, qui a tenu lui aussi une réunion jeudi, selon le site internet du gouvernement.

"La sécurité dans le pays et les programmes des ministères" figuraient parmi les sujets inscrits à l'ordre du jour du Conseil des ministres de M. Miitig, selon le responsable de son bureau.

La crise s'est accentuée en Libye qui se retrouve avec deux gouvernements au milieu d'un imbroglio politico-judiciaire et avec des caisses vides, le budget 2014 n'ayant pas été adopté jusqu'ici. 

Le cabinet libéral de M. al-Theni a affirmé mercredi soir dans un communiqué qu'il s'en remettait à la justice pour déterminer s'il devait céder le pouvoir au nouveau gouvernement de M. Miitig, appuyé par les islamistes et dont l'élection est contestée.

La controverse remonte à début mai lorsque M. Miitig a été élu lors d'un vote chaotique au Congrès Général national (CGN-Parlement). 

Plusieurs députés libéraux ont en effet accusé les blocs islamistes d'avoir laissé le vote ouvert pour des retardataires après l'annonce du résultat, afin d'atteindre les 121 voix requises, alors que M. Miitig n'avait recueilli initialement que 113 votes.

Plusieurs politiciens et groupes armés avaient déjà prévenu qu'ils ne cautionneraient pas un gouvernement formé par M. Miitig, qui a reçu malgré tout dimanche l'investiture du Parlement.

Malgré la crise, la Haute commission électorale (Hnec) a indiqué jeudi que les élections législatives auront bien lieu le 25 juin en Libye.

"Le processus est maintenu, la date de l'élection du Parlement sera le mercredi 25 juin et les Libyens vivant l'étranger voteront les 21 et 22 juin", a déclaré le président de la Hnec, Imad al-Sayeh, lors d'une conférence de presse.

M. al-Sayeh a exhorté les Libyens à profiter des quelques heures restantes pour s'inscrire sur les listes électorales, la date limite étant fixée jeudi à minuit. Selon lui, seuls 1,4 million de votants se sont jusqu'ici enregistrés sur un corps électoral de 3,4 millions de personnes.

Le futur Parlement doit remplacer le CGN, la plus haute autorité politique et législative du pays, élu en juillet 2012 - près d'un an après la chute du régime de l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi - lors du premier scrutin national libre dans le pays.

Contesté pour avoir décidé de prolonger jusqu'en décembre 2014 son mandat arrivé à expiration en février, le CGN a décidé de la tenue des élections de juin sous la pression de la rue.

Lors de récentes déclarations, M. al-Sayeh avait affirmé que sa Commission gardait ses distances vis-à-vis des tensions et crises secouant le pays.

AFP

Ses derniers articles: Zimbabwe: l'armée empêche les manifestants d'arriver au palais présidentiel  Décès d'Azzedine Alaïa, couturier surdoué et hors normes  A Harare, soldats et manifestants main dans la main pour faire tomber Mugabe 

ministre

AFP

Burkina: la justice veut entendre l’ex-Premier ministre Isaac Zida

Burkina: la justice veut entendre l’ex-Premier ministre Isaac Zida

AFP

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

AFP

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

ministres

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

AFP

Le président nigérian assiste

Le président nigérian assiste

nouveau

AFP

En Afrique du Sud, la violence politique embrase

En Afrique du Sud, la violence politique embrase

AFP

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

Zambie: le président met en garde ceux qui lui dénient un nouveau mandat

AFP

Afrique du Sud: le sort d'Oscar Pistorius de nouveau devant la justice

Afrique du Sud: le sort d'Oscar Pistorius de nouveau devant la justice