mis à jour le

La Sierra Leone enregistre son premier cas confirmé de fièvre Ebola

La Sierra Leone a annoncé lundi son premier cas confirmé de fièvre Ebola, en assurant prendre les mesures nécessaires pour éviter une propagation de cette maladie hautement contagieuse qui a fait près de 100 morts depuis janvier en Guinée voisine.

Les autorités sierra-léonaises ont "identifié (...) le premier cas d'Ebola, survenu dans le district de Kailahun", dans l'est du pays, qui a été confirmé "dimanche à environ 23H30 (locales et GMT)" après analyse en laboratoire, a déclaré lors d'une conférence de presse la ministre de la Santé, Miatta Kargbo.

Ce cas, un malade décédé, a été enregistré "dans le village de Sokomah, dans la zone de Koindu. La victime était une guérisseuse traditionnelle qui s'était rendue en Guinée pour des cérémonies funéraires", a précisé un haut responsable du ministère de la Santé, Dr Brima Kargbo.

L'est de la Sierra Leone est frontalier du sud de la Guinée, épicentre d'une épidémie de fièvre hémorragique en partie due au virus Ebola qui s'est également étendue au Liberia, autre pays voisin.

La Sierra Leone avait déjà enregistré il y a quelques mois des cas suspects de fièvre hémorragique, dont deux décès, mais l'analyse des échantillons avait exclu la présence de l'Ebola.

Ce virus découvert en 1976 dans l'actuelle République démocratique du Congo (ex-Zaïre) peut être transmis à l'homme par des animaux sauvages, et d'homme à homme par des contacts directs.

La fièvre Ebola, souvent mortelle, se traduit par des hémorragies, des vomissements, et des diarrhées. Les chances de survie augmentent pour les malades s'ils sont hydratés.

En raison de la nouvelle situation épidémiologique, les régions de "Kailahun et Kenema (est) ont été déclarées comme zones à haut risque" et les déplacements de et à destination de ces zones devront être restreints jusqu'à ce que les risques diminuent, a indiqué la ministre de la Santé.

Elle a ajouté que les autorités ont également renouvelé l'interdiction de tout voyage en Guinée pour assister à des funérailles, tous les cas suspects récents déclarés en Sierra Leone étant des individus qui s'y sont rendus pour ces occasions.

Les rituels funéraires, au cours desquels les parents et amis sont en contact direct avec le corps du défunt, jouent un rôle important dans la transmission, selon les spécialistes.

- Près de 100 morts en Guinée depuis janvier -

 

"Le ministère est passé officiellement d'un niveau de préparation au niveau de réponse, et des activités spécifique de gestion (de l'épidémie) ont maintenant été mises en place", a assuré la ministre de la Santé, en appelant les populations à "prendre toute les mesures de précaution" et de prévention nécessaires.

D'après les explications du directeur la Prévention et du Contrôle des maladies au ministère de la Santé, Dr Amara Jambai, le malade d'Ebola décédé fait partie au total de onze cas de fièvre hémorragique, dont quatre mortels, enregistrés dans l'est du pays depuis la semaine dernière.

Un seul des quatre cas a été confirmé comme étant dû à l'Ebola, les analyses se poursuivaient pour les trois autres cas, a précisé Dr Jambai.

"Nous avons reçu un premier rapport vers la fin de semaine dernière faisant état d'une augmentation du nombre de cas de diarrhées et vomissements à Koindu. Nous avons immédiatement dépêché une équipe médicale dans la région pour enquêter", a-t-il expliqué.

Dans un communiqué diffusé lundi, l'OMS a indiqué avoir été informé de l'apparition de cas d'Ebola en Sierra Leone, faisant état de cinq décès de cas suspects dans la zone de Koindu.

En Guinée, le virus Ebola a fait près de 100 morts depuis janvier: le dernier bilan du gouvernement guinéen diffusé le 22 mai fait état d'un total de 146 cas confirmés d'Ebola dont 95 décès.

D'après l'OMS,ces 146 cas font partie d'un total cumulé de 258 cas de fièvre hémorragique virale (dont 174 mortels) recensés en Guinée.

Au Liberia, il y a eu six cas d'Ebola confirmés sur un total de douze cas de fièvre hémorragique (dont 9 mortels) au Liberia voisin.

Aucun cas suspect n'y a été signalé depuis le 9 avril et l'épidémie pourrait être considérée comme terminée dans ce pays mais des activités de surveillance épidémiologique demeuraient en cours dans les zones frontalières de la Guinée.

AFP

Ses derniers articles: Gambie: le président sortant Jammeh rejette les résultats une semaine après  Gambie: une semaine après, le président Jammeh rejette les résultats  Côte d'Ivoire: Serge Aurier désigné meilleur footballeur de l'année 

Ebola

Proteines

L'épidémie d'Ebola a détourné les Africains de la viande de chauve-souris

L'épidémie d'Ebola a détourné les Africains de la viande de chauve-souris

AFP

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

Date de péremption

Le scandale des poulets avariés résume les problèmes qui touchent la Sierre Leone

Le scandale des poulets avariés résume les problèmes qui touchent la Sierre Leone

fièvre

AFP

Epidémie de fièvre au Niger: 32 morts depuis fin août

Epidémie de fièvre au Niger: 32 morts depuis fin août

AFP

Angola/RD Congo: l'épidémie de fièvre jaune "sous contrôle" selon l'OMS

Angola/RD Congo: l'épidémie de fièvre jaune "sous contrôle" selon l'OMS

AFP

Fièvre hippique au royaume du Lesotho

Fièvre hippique au royaume du Lesotho