mis à jour le

Grève du platine en Afrique du Sud: aucun accord malgré la médiation

Les principaux producteurs de platine d'Afrique du Sud ont indiqué vendredi à l'issue de trois jours de rencontre avec le syndicat représentant les mineurs en grève qu'ils n'étaient pas parvenus à un accord, malgré la médiation d'un juge

"Aucun accord n'a été conclu", ont déclaré les trois principaux producteurs de platine à l'issue des entretiens, réitérant cependant leur engagement à mettre fin à un conflit salarial long de quatre mois.

Après des semaines de dialogue de sourds, L'Association des travailleurs des mines et syndicat de la construction, Amcu et les trois groupes concernés par la grève, Anglo American Platinum (Amplats), Impala Platinum (Implats) et Lonmin, avaient accepté mercredi de tenter une médiation menée à huis clos par un juge rattaché au tribunal du travail de Johannesburg qui devait s'achever vendredi.

"Les producteurs réaffirment leur engagement à trouver un accord commun pour résoudre le conflit", ont indiqué les trois compagnies dans un communiqué.

Elles n'ont pas indiqué si les trois jours de réunion avaient produit quelques résultats positifs, mais ont affirmé que "contrairement à certains articles de presse, aucun accord n'a été conclu". 

Environ 80.000 membres du syndicat radical Amcu ont entamé une grève le 23 janvier dans le bassin minier de Rustenburg, au nord-ouest de Johannesburg.

Ils ont rejeté la proposition des compagnies de passer leurs salaires à 12.500 rands (875 euros) par mois, primes comprises d'ici à janvier 2017.

Ils réclament un salaire de base du même montant, mais primes non comprises.

Les violences contre ceux qui ont choisi de reprendre le travail ont fait au moins cinq morts. Six ouvriers ont été agressés à l'arme blanche en se rendant à leur travail lundi dernier.

Les mineurs n'ont reçu aucun salaire depuis le début de la grève.

Les violences intersyndicales n'ont jamais cessé dans la "ceinture du platine" de Rustenburg depuis la vague de grèves sauvages des mines sud-africaines de 2012 restées dans les mémoires avec la fusillade de Marikana (nord) où la police a abattu 34 grévistes.

AFP

Ses derniers articles: Les réfugiés somaliens de Dadaab regrettent d'être rentrés au pays  Procès Obiang: les accusations fracassantes d'un mercenaire contre Soros et Bourdon  Niger: une vingtaine de migrants secourus par l'armée en plein désert 

accord

AFP

ONU: accord entre Paris et Washington sur une force anti-jihadistes au Sahel

ONU: accord entre Paris et Washington sur une force anti-jihadistes au Sahel

AFP

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

AFP

Tunisie: accord pour mettre fin

Tunisie: accord pour mettre fin

Afrique

AFP

Afrique du Sud: enquête rouverte pour un crime de l'apartheid

Afrique du Sud: enquête rouverte pour un crime de l'apartheid

AFP

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

AFP

Afrique du Sud: la justice rouvre un dossier sombre de l'apartheid

Afrique du Sud: la justice rouvre un dossier sombre de l'apartheid

grève

AFP

Maroc: nouvelle journée de grève générale

Maroc: nouvelle journée de grève générale

AFP

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

AFP

Tunisie: grève générale et manifestation dans le nord-ouest

Tunisie: grève générale et manifestation dans le nord-ouest