mis à jour le

Maroc: grève de la faim de détenus français, Paris attend "des informations"

La France attend "des informations précises de la partie marocaine au cas par cas sur les revendications des grévistes de la faim" français ou binationaux détenus au Maroc, a déclaré vendredi le ministère français des Affaires étrangères.

Confirmant implicitement que la brouille franco-marocaine, due à un incident diplomatique en février, perdurait toujours trois mois après, le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal, a souligné que la France souhaitait "une relance aussi rapide que possible de (la) coopération bilatérale en matière judiciaire".

Il était interrogé lors d'un point-presse sur le mouvement de grève de la faim lancé en début de semaine par des détenus au Maroc pour protester contre la suspension du traitement de leur dossier.

Rabat a rompu sa coopération judiciaire avec Paris et a retiré sa magistrate affectée au ministère français de la Justice après une descente de police en février à la résidence de son ambassadeur en France pour notifier au patron du contre-espionnage marocain une convocation d'un juge d'instruction français. Ce juge enquête sur une plainte déposée contre ce responsable marocain, Abdelattif Hammouchi, pour "torture" et "complicité de torture".

La suspension de la coopération judiciaire a d'importantes conséquences sur le traitement des dossiers judiciaires des Français et bi-nationaux détenus au Maroc. Romain Nadal a précisé que 169 détenus français étaient recensés au Maroc dont 21 binationaux. "Au moins 9 d'entre eux sont en grève de la faim, dont 6 sont concernés par des procédures de transfèrement en France" pour y purger leur peine, a-t-il ajouté.

Jeudi, le Maroc a annoncé qu'une commission allait "exceptionnellement" être créée pour examiner le cas des détenus français en grève de la faim. Mardi, une vingtaine de détenus avaient annoncé dans un communiqué commencer une grève de la faim pour obtenir notamment une "accélération des transfèrements" vers la France et le rétablissement de la coopération judiciaire bilatérale.

AFP

Ses derniers articles: Kenya: le pape souhaite "un climat de dialogue constructif"  L'OMS annule la nomination de Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté  Mali: l'ONU dit son "impatience" aux signataires de l'accord de paix 

détenus

AFP

Au Maroc, le long chemin des familles des détenus du "Hirak"

Au Maroc, le long chemin des familles des détenus du "Hirak"

AFP

Crise anglophone au Cameroun: des avocats exigent la libération des détenus

Crise anglophone au Cameroun: des avocats exigent la libération des détenus

AFP

Maroc: des détenus du mouvement de contestation graciés par le roi Mohammed VI

Maroc: des détenus du mouvement de contestation graciés par le roi Mohammed VI

faim

AFP

FAO: développer le secteur rural contre la faim et la pauvreté

FAO: développer le secteur rural contre la faim et la pauvreté

AFP

La faim progresse de nouveau dans le monde, selon l'ONU

La faim progresse de nouveau dans le monde, selon l'ONU

Crise humanitaire

Au Soudan du Sud, la famine pousse les gens à manger des feuilles d'arbres

Au Soudan du Sud, la famine pousse les gens à manger des feuilles d'arbres

grève

AFP

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

AFP

Maroc: nouvelle journée de grève générale

Maroc: nouvelle journée de grève générale

AFP

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève