mis à jour le

Les présidents nigérian et camerounais entourant le président français, Paris 17 mai 2014 / REUTERS
Les présidents nigérian et camerounais entourant le président français, Paris 17 mai 2014 / REUTERS

Lutte contre Boko Haram: le sommet de Paris ressoude les liens entre le Nigeria et le Cameroun

C'est aussi pour cela que l'adoption d'un Plan régional contre Boko Haram permet d'espérer.

Le point d’intérêt de la rencontre du sommet de Paris aura été sans conteste le rapprochement entre Yaoundé et Abuja. Le conflit frontalier de la presqu’île de Bakassi avait, en effet, laissé des traces indélébiles. Sans le rapprochement entre les deux capitales, toute initiative était donc vouée à l’échec. Le Cameroun pourra ainsi lutter avec encore plus de détermination. Car, de l’avis des experts, l’extrême-nord de ce pays est le point de passage et la base de repli de Boko Haram.

Le plan régional contre Boko Haram serait, peut-être, un début de solution aux nombreuses crises qui secouent le Nigeria depuis longtemps. Le cas des Etats du Nord, où la religion musulmane prédomine, est dramatique. Or la misère est un terreau fertile pour des organisations comme Boko Haram, qui y recrutent facilement des adeptes et imposent une sorte d’omerta aux communautés. Le silence et la complicité passive ou active se révèlent parfois bien plus payants que l’assistance de l’Etat souvent en déliquescence. L’armée, elle, se trouve divisée entre les petits soldats mal payés, généralement livrés à eux-mêmes, et l’oligarchie militaire qui s’arroge tous les droits.

Outre ces divisions, la Grande muette semble même avoir perdu la confiance des populations. Sinon, pourquoi ces échecs répétés face aux islamistes et au grand banditisme? L’armée dont les dissensions encouragent l’indiscipline a cessé pratiquement d’être une organisation fiable aux yeux des marginalisés. La collaboration est rendue difficile avec ces gens négligés par l’Etat. Beaucoup préfèrent de loin se taire pour ne pas compromettre leurs intérêts ou sacrifier des proches. Tant que l’Etat fédéral nigérian et l’armée nationale, sur laquelle celui-ci s’adosse, ne connaîtront pas de mutations, des organisations comme Boko Haram et consorts continueront de faire la pluie et le beau temps dans ce pays.

Comment donc opérationnaliser les bonnes résolutions de Paris? D’abord, à l’interne, il faudra aider le Nigeria à neutraliser ces complices qui assistent, de manière volontaire ou pas, les terroristes dans leur sale besogne. De grandes réformes paraissent indispensables sur tous les plans, le Nigeria ayant connu un développement inégal. Celui-ci se traduit par de profondes disparités entre les régions en termes de distribution des richesses nationales et donc de développement. Ensuite, à l’externe, il conviendra d’œuvrer davantage au renforcement de la coopération régionale et multilatérale au plan de la sécurité. L’on parle d’hommes supplémentaires à mobiliser en plus de ceux qui sont déjà sur le terrain. Nul n’ignore les difficultés à ce sujet lorsque des coalitions internationales se mettent en place, comme ce fut le cas au Nord-Mali et en République centrafricaine.

Lire la suite sur LePays.bf

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

#BringBackOurGirls

BringBackOurGirls

Les femmes de l'ombre de Boko Haram

Les femmes de l'ombre de Boko Haram

Mobilisation

Ce que pèsent les sanctions de l'ONU contre Boko Haram

Ce que pèsent les sanctions de l'ONU contre Boko Haram

Débat

Ce hashtag favorisera-t-il les opérations militaires américaines?

Ce hashtag favorisera-t-il les opérations militaires américaines?

Boko Haram

Social Network

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

Otages

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Zone de guerre

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

Cameroun

AFP

Au Cameroun anglophone, des francophones inquiets de la crise sécessionniste

Au Cameroun anglophone, des francophones inquiets de la crise sécessionniste

AFP

Au Cameroun anglophone, une insurrection en train de "prendre corps"

Au Cameroun anglophone, une insurrection en train de "prendre corps"

AFP

A Bamenda l'anglophone, on veut quitter la maison Cameroun "sans dire au revoir"

A Bamenda l'anglophone, on veut quitter la maison Cameroun "sans dire au revoir"