mis à jour le

Libye: libération de l'ambassadeur jordanien enlevé en avril

L'ambassadeur jordanien en Libye, Fawaz Al-Aitan, enlevé en avril à Tripoli, a été libéré, a annoncé mardi la télévision officielle jordanienne.

La Jordanie a remis à Tripoli un jihadiste libyen en échange de son diplomate libéré près d'un mois après son enlèvement en Libye, a annoncé mardi un ministre jordanien.

"La semaine dernière Mohamed Saïd Al-Doursi a été remis aux autorités libyennes conformément à un accord conclu" avec la partie libyenne, a déclaré à l'AFP le ministre chargé des Affaires parlementaires, Khaled al Kalaldah en allusion à l'accord d'extradition qui a permis la libération du diplomate jorda

Le diplomate a été libéré et il est en route pour Amman, a indiqué la télévision citant le ministre des Affaires étrangères Nasser Joudeh. "L'ambassadeur se porte bien et il est en route pour" Amman, a déclaré M. Joudeh, sans préciser dans l'immédiat les circonstances de sa libération.

L'ambassadeur de Jordanie a été enlevé à la mi avril et son chauffeur blessé par balles, dans une attaque contre son convoi à Tripoli.

Son enlèvement n'a pas été revendiqué, mais des sources libyennes ont affirmé que les ravisseurs réclament la libération d'un jihadiste libyen détenu en Jordanie depuis plus de sept ans, Mohamed Saïd Al-Doursi, alias Mohamed Al-Noss, pour son implication présumée dans la planification d'un attentat à l'aéroport d'Amman.

Le gouvernement libyen avait indiqué avoir établi des contacts indirects avec les ravisseurs, sans donner plus de détails. Tripoli avait ratifié le 8 mai un accord d'extradition de prisonniers avec Amman, qui aurait un lien avec cet enlèvement.

Par ailleurs, un employé et un diplomate de l'ambassade de Tunisie en Libye avaient également été enlevés à Tripoli le 21 mars et le 17 avril. Selon Tunis, leurs ravisseurs exigent la libération de deux Libyens détenus pour "terrorisme" en Tunisie.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les représentations diplomatiques en Libye sont régulièrement la cible d'attaques et d'enlèvements.

Cinq diplomates égyptiens ont été enlevés en janvier et détenus durant deux jours par une milice qui aurait réclamé la libération de son chef arrêté en Egypte.

Selon des sources diplomatiques à Tripoli, ces enlèvements sont souvent perpétrés par des milices qui tentent d'obtenir la libération de Libyens détenus à l'étranger.

 

AFP

Ses derniers articles: L'Église craint que la RDC sombre dans "une situation incontrôlable"  Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures  La longévité politique des chefs d'État africains 

libération

AFP

Nigeria: un tribunal ordonne la libération d'un leader chiite

Nigeria: un tribunal ordonne la libération d'un leader chiite

AFP

Libération de deux Italiens et un Canadien enlevés en Libye en septembre (gouvernement italien)

Libération de deux Italiens et un Canadien enlevés en Libye en septembre (gouvernement italien)

AFP

RD Congo: libération des militants prodémocratie arrêtés

RD Congo: libération des militants prodémocratie arrêtés