mis à jour le

Afrique du Sud: après les élections, la stabilité économique

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, l'ANC, s'est engagé dimanche à mener une politique de stabilité économique, après sa nette victoire aux législatives du 7 mai qui devrait contribuer à restaurer la confiance des investisseurs.

Gwede Mantashe, secrétaire général du Congrès national africain (ANC) s'est engagé sur "la clarté de la politique de l'ANC", et sur la mise en application du programme économique inter-sectoriel baptisé Plan de développement national (PDN).

"C'est pour cela que nous attachons de l'importance au PND. C'est un ferme engagement qui guidera nos réalisations ces cinq prochaines années", a-t-il dit lors d'une conférence de presse sur les résultats des élections.

Le PND, adopté en 2011, mais freiné en raison des réticences des alliés de gauche de l'ANC, notamment le Parti communiste, prévoit de grands projets d'infratrustures et le rejet de toute nationalisation.

Le parti de Nelson Mandela a remporté 62,15% des voix aux législatives de mercredi qui marquaient les 20 ans de la démocratie sud-africaine.

Le rand, la monnaie locale, s'est renforcée pendant les élections, ce qui signifie que les marchés se sentent réconfortés, a assuré M. Mantashe.

"Un élément de base qui devrait se produire, c'est la restauration de la confiance des investisseurs" après "la tenue d'élections libres, transparentes et crédibles", a-t-il ajouté.

Les analystes disent que l'Afrique du Sud a besoin de plus d'investissements étrangers pour relancer son économie et résoudre la question du chômage qui touche 25% de la population.

La croissance du pays est en-deça de celle de ses partenaires du continent africain, et elle devrait être de seulement 2,7% cette année, très loin du taux nécessaire pour vaincre le chômage.

Mais le président Jacob Zuma a déclaré samedi que la nette victoire du parti aux élections lui octroyait un "devoir fort" d'aller de l'avant avec ce programme économique.

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire/mutinerie: un proche de Guillaume Soro de nouveau entendu  RD Congo: sanctions de l'UE contre 8 responsables congolais et un ex-rebelle  Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: le président Zuma garde la confiance de son parti

Afrique du Sud: le président Zuma garde la confiance de son parti

AFP

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...

AFP

En Afrique du Sud, les soldats oubliés de l'apartheid

En Afrique du Sud, les soldats oubliés de l'apartheid

économique

AFP

Afrique: l'émergence économique passe par l'innovation

Afrique: l'émergence économique passe par l'innovation

AFP

Cameroun: Lagarde et Sapin

Cameroun: Lagarde et Sapin

AFP

RDC: l'empire économique de la famille Kabila lui rapporte une fortune

RDC: l'empire économique de la famille Kabila lui rapporte une fortune

stabilité

AFP

Lesotho: législatives pour rétablir la stabilité

Lesotho: législatives pour rétablir la stabilité

AFP

La Guinée-Bissau vote pour retrouver la stabilité politique

La Guinée-Bissau vote pour retrouver la stabilité politique

AFP

Egypte: Sissi choisit la stabilité plutôt que les libertés

Egypte: Sissi choisit la stabilité plutôt que les libertés