mis à jour le

Soudan du Sud: rencontre entre le président et le chef rebelle vendredi

Le président sud-soudanais Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, à la tête d'une rébellion, doivent se rencontrer vendredi à Addis Abeba pour trouver une issue au conflit qui ensanglante le Soudan du Sud depuis mi-décembre, a annoncé mercredi la médiation.

Cette rencontre sera le premier face-à-face entre les deux hommes depuis le début du conflit, déclenché le 15 décembre par des combats au sein de l'armée sud-soudanaise entre les troupes fidèles au chef de l'Etat et celles loyales à M. Machar, sur fond de rivalités entre eux à la tête du régime sud-soudanais.

"Salva Kiir, président de la République du Soudan du Sud, et Riek Machar, ancien vice-président (...) doivent se rencontrer vendredi 9 mai à Addis Abeba, à l'invitation de Hailemariam Desalegn, Premier ministre d'Ethiopie", indique dans un communiqué l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), qui assure une médiation dans ce conflit et dont M. Hailemariam est le président en exercice.

"Les médiateurs espèrent que cette rencontre cruciale aidera à mettre fin à la violence et aux massacres au Soudan du Sud et fournira l'élan nécessaire au processus actuel" de pourparlers dans la capitale éthiopienne, destinés à trouver une solution politique durable à la crise, poursuit l'Igad.

Les négociations en cours à Addis Abeba entre les délégations des deux camps n'ont connu que peu d'avancées jusqu'ici. Une première phase avait péniblement débouché le 23 janvier sur la signature d'un accord de cessez-le-feu qui n'a jamais été respecté. La seconde phase, ouverte en février, a été suspendue plusieurs fois faute de progrès et a repris fin avril.

L'Igad a néanmoins fait état mardi de "développements encourageants, les parties ayant accepté d'aborder des questions majeures qui concernent les causes profondes du conflit" qui a fait des milliers, voire des dizaines de milliers de morts et chassé de chez eux plus d'un million de Sud-Soudanais.

Sous forte pression internationale, MM. Kiir et Machar avaient tout deux donné leur accord de principe à cette rencontre le 2 mai au secrétaire d'Etat américain John Kerry, alors en visite à Juba.

M. Machar avait néanmoins indiqué par téléphone mardi au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qu'il "ferait de son mieux" pour être rapidement à Addis Abeba, car il se trouve dans une zone isolée depuis qu'il a dû fuir dimanche son QG de Nasir, près de la frontière éthiopienne, repris par l'armée gouvernementale.

AFP

Ses derniers articles: Togo : trois morts dans des heurts avec les forces de l'ordre (opposition)  Heurts entre manifestants et forces de l'ordre  L'Afrique doit doubler ses investissements dans les infrastructures 

chef

AFP

Kenya: alerte du chef de la Commission électorale sur le scrutin présidentiel

Kenya: alerte du chef de la Commission électorale sur le scrutin présidentiel

AFP

Le chef de l'ONU recommande 900 Casques bleus supplémentaires en Centrafrique

Le chef de l'ONU recommande 900 Casques bleus supplémentaires en Centrafrique

AFP

Somalie: démissions sans explication du ministre de la Défense et du chef de l'armée

Somalie: démissions sans explication du ministre de la Défense et du chef de l'armée

président

AFP

Ethiopie: le président démissionnaire de l'Assemblée évoque un "manque de respect"

Ethiopie: le président démissionnaire de l'Assemblée évoque un "manque de respect"

AFP

Afrique du Sud: l'avenir judiciaire du président Zuma s'obscurcit

Afrique du Sud: l'avenir judiciaire du président Zuma s'obscurcit

AFP

Madagascar: le président appelle au calme dans la "guerre" contre la peste

Madagascar: le président appelle au calme dans la "guerre" contre la peste

rebelle

AFP

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

AFP

RDC: la prison de Kinshasa attaquée, un chef rebelle évadé

RDC: la prison de Kinshasa attaquée, un chef rebelle évadé

AFP

RDC: il y a vingt ans, Kinshasa s'offrait au rebelle Kabila père

RDC: il y a vingt ans, Kinshasa s'offrait au rebelle Kabila père