mis à jour le

Nigeria: 11 adolescentes enlevées lors du dernier rapt de Boko Haram

Le nombre de jeunes filles enlevées dimanche lors du dernier rapt attribué au groupe islamiste armé Boko Haram dans le nord-est du Nigeria s'élève à 11, selon un nouveau bilan donné mercredi par un responsable local.

Après avoir attaqué un village dans l'Etat de Borno, dimanche soir, et enlevé huit adolescentes, les ravisseurs ont attaqué un deuxième village tout proche et "enlevé trois autres filles", a déclaré à l'AFP Hamba Tada, un responsable municipal.

Au total, "les combattants de Boko Haram ont enlevé 11 filles âgées de 12 à 15 ans dans les villages de Warabe et Wala", a-t-il précisé.

L'annonce de ces nouveaux rapts intervient après à la revendication, dans une vidéo obtenue par l'AFP, par Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, de l'enlèvement de 276 adolescentes dans un lycée de Chibok, également dans l'Etat de Borno.

Borno est l'épicentre de l'insurrection menée par le groupe islamiste depuis cinq ans, et la région de Gwosa, où se trouvent les villages de Warabe et Wala, a souvent été la cible d'attaques.

Selon M. Tada et d'autres témoins, les ravisseurs n'ont tué ou blessé personne dimanche, se contentant de faire du porte-à-porte à la recherche de jeunes filles.

Boko Haram, qui veut dire "L'éducation occidentale est un péché" en haoussa, la langue la plus parlé dans le nord du Nigeria, a commis plusieurs attaques dans des écoles, des lycées et des universités par le passé, mais ces enlèvements en masse d'adolescentes sont un fait nouveau.

La menace de Boko Haram de vendre comme "esclaves" les lycéennes enlevées mi-avril à Chibok, brandie par le chef du groupe islamiste, a suscité une indignation mondiale.

Le président américain Barack Obama a déclaré mardi soir qu'une équipe d'experts américains, composée de militaires et policiers notamment, avait déjà été envoyée sur place pour aider les autorités nigérianes à retrouver les jeunes filles enlevées.

Le président français François Hollande a lui assuré mercredi en Conseil des ministres que la France "fera tout pour aider le Nigeria" à "retrouver" les jeunes filles, a déclaré le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

"Le président de la République a rappelé que la France fera tout pour aider le Nigeria à pourchasser ce groupe et à retrouver les otages qui ont été enlevés", a dit M. Le Foll. Avec cet enlèvement, "on a affaire à un des terrorismes les plus atroces puisqu'il s'agit de prises d'otages d'enfants", a-t-il ajouté.

AFP

Ses derniers articles: Esclavage en Libye: les migrants "moins bien traités que des animaux"  Crise au Zimbabwe: les présidents sud-africain et angolais  En Centrafrique, l'ombre toujours tutélaire du Tchad 

haram

AFP

Niger: un directeur d'école égorgé par Boko Haram

Niger: un directeur d'école égorgé par Boko Haram

AFP

Nigeria: huit soldats tués par Boko Haram dans le nord-est

Nigeria: huit soldats tués par Boko Haram dans le nord-est

AFP

La culture du poivron de nouveau autorisée au Niger malgré Boko Haram

La culture du poivron de nouveau autorisée au Niger malgré Boko Haram

rapt

AFP

Deux Australiens enlevés au Burkina Faso, des jihadistes revendiquent le rapt

Deux Australiens enlevés au Burkina Faso, des jihadistes revendiquent le rapt

AFP

Peur, rapt et violences: être une femme sous le joug de Boko Haram

Peur, rapt et violences: être une femme sous le joug de Boko Haram

AFP

Nigeria: nouveau rapt de masse et combats malgré la trêve annoncée

Nigeria: nouveau rapt de masse et combats malgré la trêve annoncée