mis à jour le

Afrique du Sud: Zuma lance un appel au vote ouvrier pour les élections du 7 mai

Le président sud-africain Jacob Zuma a appelé jeudi les ouvriers célébrant le 1er mai à voter pour les listes de l'ANC (parti au pouvoir), dans une ultime tentative d'assurer sa réélection au scrutin du 7 mai prochain.

"Les ouvriers de ce pays doivent savoir que leur avenir se trouve dans l'ANC", a déclaré M. Zuma à une foule plutôt morne d'environ 15.000 personnes, lors d'un rassemblement dans un stade cependant à demi-vide de la ville de Polokwane (nord).

Le vote ouvrier est un des piliers du pouvoir de l'ANC et le COSATU Congrès des syndicats sud-africains, proche du pouvoir) a l'habitude de mobiliser pour le parti au pouvoir.

Jacob Zuma a cependant critiqué les "grèves sans fin" dans le secteur minier ces derniers mois, jugeant qu'elles n'étaient "dans l'intérêt ni des travailleurs ni de l'économie" sud-africaine, et appelant les grévistes à reprendre le travail.

L'ANC est donné largement favorite pour les élections du 7 mai mais le chômage massif, la pauvreté et la corruption persistantes ont entaché l'image du parti, 20 ans après la fin du régime raciste d'apartheid.

Le président Zuma lui-même est accusé d'avoir dépensé des millions d'euros de fonds publics dans la rénovation somptuaire d'une de ses résidences privées.

Selon la presse locale, des habitants de cette province avaient hué M. Zuma, lors d'un autre rassemblement, et avaient jeté des pierres sur sa voiture.

Elu pour la première fois en 2009, il brigue un second mandat dans cette élection, une des plus importantes depuis la fin du régime d'apartheid en 1994 et où l'ANC est largement favori.

"Nous avons besoin d'une majorité nette afin de mettre en oeuvre la politique de la classe ouvrière", a-t-il dit.

Environ 15.000 ouvriers étaient rassemblés dans le stade peu rempli, certains étant vêtus de t-shirts jaunes avec le visage de Zuma, applaudissant et chantant à son arrivée.

D'autres rassemblements ont eu lieu dans des villes importantes où des dirigeants syndicaux et des responsables de l'ANC se sont adressés aux ouvriers.

Dans la ville côtière de Port Elizabeth (sud), le secrétaire général du Cosatu, Zwelinzima Vavi, qui est critique de Zuma, a dit que "les ouvriers sud-africains étaient parmi les moins payés, sinon les moins payés au monde".

Il ajouta que la "liberté et la dignité humaine devaient devenir réalités", déplorant la corruption "grave" au sein de l'ANC et de son partenaire, le Parti communiste.

"Vous n'avez pas besoin d'aller ailleurs pour trouver la corruption, c'est ici, à la maison", a-t-il dit.

"Ce n'est pas que nous haïssions l'ANC, mais (nous haïssons) ses valeurs et son intégrité", a-t-il ajouté.

Néanmoins, Vavi a encouragé les ouvriers à voter ANC le 7 mai et a appelé à l'unité au sein du COSATU.

Confronté à un soutien affaibli et à des critiques de plus en plus virulentes quant à son action pour réduire les inégalités et lutter contre la corruption, l'ANC s'attache aussi à redorer l'image de Zuma.

Zuma, qui a survécu à nombre de scandales avant son arrivée au pouvoir, cherche maintenant à se blanchir dans l'affaire de la rénovation de sa résidence privée, à Nkandla (est).

La médiatrice Thuli Madonsela --chargée de veiller à une bonne utilisation de l'argent public-- avait jugé en mars que le président devrait rembourser une partie des 246 millions de rands (16,5 millions d'euros) dépensés pour sa sécurité dans sa résidence, qui ont permis entre autres la construction d'un amphithéâtre, d'une piscine et d'un poulailler.

Mais une commission parlementaire a décidé lundi de renvoyer l'affaire après les élections législatives du 7 mai, a indiqué l'ANC.

AFP

Ses derniers articles: Réfugiés: 358 millions de dollars promis  Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés  Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

AFP

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

AFP

Afrique du Sud: enquête sur la corruption au sommet de l'Etat

Afrique du Sud: enquête sur la corruption au sommet de l'Etat

appel

AFP

Zimbabwe: appel

Zimbabwe: appel

AFP

Maroc: appel d'ONG et d'intellectuels

Maroc: appel d'ONG et d'intellectuels

AFP

Centrafrique: l'ONU lance un appel d'urgence

Centrafrique: l'ONU lance un appel d'urgence

élections

AFP

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

AFP

Lesotho: dépouillement en cours après des élections "calmes"

Lesotho: dépouillement en cours après des élections "calmes"

AFP

Elections législatives au Lesotho: coalition instable en vue

Elections législatives au Lesotho: coalition instable en vue