mis à jour le

Mali: l'otage français Gilberto Rodrigues Leal "est mort", selon un groupe jihadiste

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi à l'AFP la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal, qu'il avait enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali.

"Nous annonçons la mort de Rodrigues. Il est mort, parce que la France est notre ennemie", a déclaré dans une brève communication téléphonique à l'AFP Yoro Abdoul Salam, un responsable du Mujao.

Celui-ci n'a pas précisé quand, où et dans quelles circonstances l'otage était mort.

Interrogé sur les preuves de la mort de l'otage, en l'absence de photo ou de vidéo de son corps, le responsable du Mujao a simplement répondu: "Au nom d'Allah, il est mort".

Les jihadistes évitent de s'attarder au téléphone par crainte d'être repérés, notamment par les forces françaises présentes dans le nord du Mali.

La semaine dernière, un autre responsable du Mujao avait annoncé, dans un court message envoyé à l'AFP à partir d'un téléphone portable malien, "la fin de vie" de l'otage, âgé de 62 ans.

Dimanche, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'était dit "très inquiet" concernant le sort de Gilberto Rodrigues Leal.

"Cela fait longtemps que nous n'avons pas eu de nouvelles. Nous avons des contacts avec la famille mais nous sommes effectivement très inquiets", avait affirmé M. Fabius.

M. Rodrigues Leal avait été enlevé le 20 novembre 2012 par des hommes armés près de Kayes, dans l'ouest du Mali, alors qu'il circulait dans un camping-car venant de Mauritanie.

Son enlèvement avait été revendiqué deux jours plus tard par le Mujao, un groupe islamiste armé allié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

AFP

Ses derniers articles: Au Sénégal, la forte demande chinoise perturbe le secteur de l'arachide  Angola: l'ex-président Dos Santos défend son fils et un ancien haut responsable  Les essaims de criquets en Afrique de l'Est atteignent le Soudan du Sud 

français

AFP

Il y a 100 ans, coulait l'"Afrique", un "Titanic" français tombé dans l'oubli

Il y a 100 ans, coulait l'"Afrique", un "Titanic" français tombé dans l'oubli

AFP

Il y a 100 ans, coulait l'"Afrique", un "Titanic" français tombé dans l'oubli

Il y a 100 ans, coulait l'"Afrique", un "Titanic" français tombé dans l'oubli

AFP

Un consortium français construira le métro d'Abidjan pour 1,36 milliards d'euros

Un consortium français construira le métro d'Abidjan pour 1,36 milliards d'euros