mis à jour le

L'ex-président Wade de retour mercredi au Sénégal après 22 mois d'absence

L'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade est attendu mercredi au Sénégal, qu'il a quitté en 2012 après sa défaite électorale et où il n'était pas revenu depuis juillet 22 mois, a-t-on appris lundi à Dakar auprès de sa formation, le Parti démocratique sénégalais (PDS).

Le retour de M. Wade, qui a été pouvoir de 2000 à 2012, a été annoncé puis reporté plusieurs fois dans le passé plusieurs fois, "mais cette fois, c'est confirmé: il sera là mercredi, (il) arrivera à Dakar en début d'après-midi", a déclaré un responsable du PDS joint par l'AFP. Cette perspective "rend beaucoup de monde fébrile", a-t-il ajouté, refusant de fournir des détails.

Selon la presse locale, le PDS prévoit d'organiser plusieurs manifestations pour accueillir son chef, comme un rassemblement à l'aéroport suivi d'une marche jusqu'à un site où se tiendrait un meeting.

Abdoulaye Wade, 87 ans, a dirigé le Sénégal douze ans, jusqu'à sa défaite au second tour de l'élection présidentielle, le 25 mars 2012, face à Macky Sall, son ex-Premier ministre devenu son adversaire.

Il avait quitté Dakar en juillet 2012 pour s'installer avec son épouse à Versailles, en région parisienne. Depuis lors, il n'est pas revenu au Sénégal mais il a participé à diverses rencontres en Afrique et dans des pays arabes.

Son retour à Dakar interviendra quelques jours après l'annonce, le 17 avril, de la décision de renvoyer son fils Karim Wade, qui fut également un super ministre de son régime, en procès pour enrichissement illicite.

Karim Wade, en détention depuis un an, doit être jugé par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), une juridiction spéciale qui était en sommeil et a été réactivée par Macky Sall après son arrivée au pouvoir.

Un des avocats de Karim Wade, Me Mohamed Seydou Diagne, a précisé à l'AFP que le montant en cause est passé durant l'instruction de 800 milliards de FCFA (1,2 milliard d'euros) à 117 milliards de FCFA (178 millions d'euros), en estimant que l'accusation contre son client "ne correspond à rien du tout".

Dans un entretien au quotidien français Le Monde paru lundi, l'ex-président Wade a expliqué être resté hors du Sénégal depuis son départ "à la demande des militants" du PDS.

Il a aussi dénoncé "une chasse aux sorcières" menée par le régime de son successeur.

"Lutter contre les détournements est important. (...) Mais ce n'est pas une raison pour accuser des innocents. Macky Sall a utilisé l'idée de la traque des biens mal acquis pour combattre Karim, le faire condamner, le priver de ses droits civiques pour qu'il ne se présente pas en 2017" à la prochaine présidentielle, a déclaré Abdoulaye Wade au journal français.

"Pour servir cette cause, il a ressuscité la CREI, une cour créée en 1981, qui n'avait pas été activée depuis 30 ans et qui avait disparu de l'architecture judiciaire du Sénégal. Il a pratiqué une chasse aux sorcières contre mes collaborateurs et moi", a-t-il affirmé.

"S'il a mis mon fils Karim en prison, c'est parce qu'il voyait en lui le seul rival capable de l'affronter", a-t-il soutenu.

Abdoulaye Wade a par ailleurs estimé que son retour "est hautement politique" tout en réfutant vouloir briguer un poste.

"J'ai dépassé l'âge d'avoir une ambition politique. Briguer un poste au Sénégal, c'est fini. Ce qui ne veut pas dire que je sors de la politique. Je dirige le parti le plus important du pays", a-t-il dit.

 

 

AFP

Ses derniers articles: Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays  Le monde compte plus de 40 millions d'esclaves  Niger: trois militants innocentés après une manifestation violente 

retour

AFP

Guinée: retour au calme, le parquet demande l'arrêt de la grève

Guinée: retour au calme, le parquet demande l'arrêt de la grève

AFP

Zimbabwe: le retour spectaculaire du "crocodile" Emmerson Mnangagwa

Zimbabwe: le retour spectaculaire du "crocodile" Emmerson Mnangagwa

AFP

Zimbabwe: le retour du "crocodile" Emmerson Mnangagwa

Zimbabwe: le retour du "crocodile" Emmerson Mnangagwa

Sénégal

AFP

Le Sénégal expulse le polémiste "antifranc CFA" Kémi Séba

Le Sénégal expulse le polémiste "antifranc CFA" Kémi Séba

AFP

Sénégal : le polémiste Kémi Séba acquitté après avoir brûlé un billet en CFA

Sénégal : le polémiste Kémi Séba acquitté après avoir brûlé un billet en CFA

AFP

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine

Wade

AFP

Sénégal: l'ex-président Wade renonce

Sénégal: l'ex-président Wade renonce

AFP

Législatives au Sénégal: l'ex-président Wade appelle

Législatives au Sénégal: l'ex-président Wade appelle

AFP

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre