mis à jour le

Un éleveur au marché de Wajir, Kenya / AFP
Un éleveur au marché de Wajir, Kenya / AFP

Takaful, l'assurance agricole halal

Un promoteur kényan met en place une mutuelle qui respecte les principes de l'islam.

La religion musulmane interdit la spéculation et les paris sur le hasard. C'est dans ce même esprit que l’assurance commerciale est traditionnellement interdite par l’islam. Or, il est des situations où cela est plus qu’une nécessité.

Dans le nord aride du Kenya, par exemple, la survie des communautés pastorales dépend de leurs troupeaux, en proie à des sécheresses chroniques. Comment donc rester fidèle aux préceptes de l’islam et pallier les conséquences des intempéries?

Un homme d’affaires kényan semble avoir trouvé la solution en adaptant la couverture des troupeaux  au takaful, une sorte de garantie coopérative où le risque est partagé entre souscripteurs qui se portent mutuellement assistance.

«C'est un moyen équitable et éthique de protéger le bétail des communautés pastorales des risques naturels, explique le promoteur, un ancien assureur commercial passé à l'assurance islamique après des discussions animées avec ses parents qui refusaient son argent immoral».

L'assurance takaful apporte une innovation importante. Les indemnisations ne sont pas calculées en fonction du nombre de bêtes perdues —impossible à prouver— mais de la sévérité de la sécheresse, évaluée via un indice conçu par des experts de l'Institut international de recherche sur l’élevage (Ilri) de Nairobi, qui mesurent la couverture végétale des zones concernées grâce à des satellites météorologiques de la Nasa.

Le projet a reçu le soutien de l'Australie, du Royaume-Uni et de la Commission européenne qui ont financé à hauteur de six millions de dollars la mise en place de l'indice de l'Irli et la promotion du système via des ONG.

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

agriculteurs

AFP

Boko haram: huit agriculteurs tués dans le nord-est du Nigeria

Boko haram: huit agriculteurs tués dans le nord-est du Nigeria

AFP

Nigeria: 33 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs

Nigeria: 33 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs

AFP

Ghana: Farmerline, l'application qui permet aux agriculteurs de voir grand

Ghana: Farmerline, l'application qui permet aux agriculteurs de voir grand

assurance

AFP

Kenya: satellites de la Nasa et assurance halal protègent le bétail

Kenya: satellites de la Nasa et assurance halal protègent le bétail

Lemag

Wafa Assurance renonce à l’achat de Solidarité Africaine d’Assurance à cause d'un incendie

Wafa Assurance renonce à l’achat de Solidarité Africaine d’Assurance à cause d'un incendie

Lemag

Wafa Assurance renonce à l’achat de Solidarité Africaine d’Assurance à cause d'un incendie

Wafa Assurance renonce à l’achat de Solidarité Africaine d’Assurance à cause d'un incendie

halal

Neila Latrous

S’embrasser dans la rue : halal ou haram?

S’embrasser dans la rue : halal ou haram?

Lovers in Cairo

S'embrasser dans la rue est-il halal?

S'embrasser dans la rue est-il halal?

[email protected] (Author Name)

Affaire des Vignerons de Carthage : L'argent du vin serait-il halal ?

Affaire des Vignerons de Carthage : L'argent du vin serait-il halal ?