mis à jour le

Election présidentielle: les Algériens votent en France dès samedi

Quelque 815.000 Algériens votent en France à partir de samedi pour élire le président algérien, soit cinq jour avant le scrutin en Algérie, a annoncé l'ambassade d'Algérie à Paris.

"Le scrutin présidentiel se déroulera en France du 12 au 17 avril", a souligné l'ambassade dans un communiqué, appelant "l'ensemble des ressortissants algériens inscrits sur les listes électorales de leurs consulats" à "accomplir leur droit électoral".

Abdelaziz Bouteflika, élu en 1999 avec 74% des voix, réélu en 2004 avec 85% et en 2009 avec 90%, malade et affaibli par un sévère accident vasculaire cérébral depuis l'année dernière, se présente pour la quatrième fois.

Son rival, Ali Benflis, a déclaré samedi dernier que la fraude serait son "principal adversaire" le 17 avril, jugeant qu'en 2004 "le vainqueur était la fraude et le perdant, la démocratie". Il avait alors recueilli 6% des voix.

L'ambassade publie la liste des bureaux de vote par région: cinq en région parisienne (Paris, Nanterre, Pontoise, Bobigny et Vitry-sur-Seine), quatre en région sud (Marseille, Montpellier, Nice, Toulouse), quatre en région centre-est (Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Besançon), deux en région ouest et sud-ouest (Nantes et Bordeaux), un en région nord (Lille) et deux en région est (Strasbourg et Metz).

Algériens

AFP

Algérie: Macron "prêt"

Algérie: Macron "prêt"

AFP

Elections locales: les Algériens aux urnes dans un climat morose

Elections locales: les Algériens aux urnes dans un climat morose

AFP

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

élection

AFP

Kenya: Kisumu se prépare

Kenya: Kisumu se prépare

AFP

Kenya: incertitude

Kenya: incertitude

AFP

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

France

AFP

La France prête

La France prête

AFP

Niamey:

Niamey:

AFP

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés