mis à jour le

Egypte: le procès de Morsi pour incitation au meurtre ajourné

Le procès du président destitué Mohamed Morsi pour "incitation au meurtre" de manifestants a été ajourné à dimanche pour entendre les témoignages de hauts responsables de la sécurité du palais présidentiel devant lequel les manifestants ont été tués.

M. Morsi, destitué par l'armée le 3 juillet, encoure la peine de mort pour avoir "incité ses partisans à commettre des meurtres prémédités" lors de heurts ayant fait sept morts devant le palais présidentiel au Caire le 5 décembre 2012.

Parmi ses 14 coaccusés figurent d'anciens hauts responsables de son gouvernement, des proches collaborateurs et des responsables des Frères musulmans, sa confrérie déclarée "terroriste" par les nouvelles autorités en décembre. Ses partisans font depuis l'été l'objet d'une implacable répression qui a fait au moins 1.400 morts, selon Amnesty International, et plus de 15.000 arrestations.

Dimanche, le tribunal doit procéder à l'audition de quatre hauts responsables de la Garde républicaine, dont son ex-chef, ainsi que celui du responsable de l'équipe chargée d'assurer la sécurité de M. Morsi.

"Leurs témoignages sont décisifs car ils étaient plus près de M. Morsi et de sa garde rapprochée", a affirmé samedi à l'AFP Ramy Ghanem, l'un des avocats de la partie civile.

Interrogé au cours de l'enquête, le chef de la Garde républicaine avait affirmé au procureur que M. Morsi l'avait appelé le jour précédant les violences pour lui ordonner de disperser sous une heure un sit-in de ses opposants devant son palais. Le militaire a également assuré avoir refusé de se plier à cet ordre, redoutant que cette dispersion fasse des victimes.

Au cours de l'audience de samedi, des avocats de la défense ont accusé une commission d'experts chargée d'authentifier des vidéos montrant des affrontements entre pro et anti-Morsi le 5 décembre d'avoir rendu un rapport "mettant en avant des images accablant les accusés et cachant celles à leur avantage".

"Des images montrant des opposants (à M. Morsi) jetant des pierres et des cocktails molotov ont été ignorées", a affirmé l'un d'eux, Mohamed al-Damati, à l'AFP.

M. Morsi est jugé dans deux autres procès --pour "espionnage" et évasion de prison-- et fait également l'objet de poursuites pour outrage à magistrat. 

Vendredi, la direction de la campagne présidentielle d'Abdel Fatah al-Sissi, ancien chef de l'armée et architecte de la destitution de M. Morsi, a indiqué qu'il avait reçu des milliers de signatures de soutien pour valider sa candidature à l'élection présidentielle des 26 et 27 mai, pour laquelle il est donné largement favori. En Egypte, les candidats doivent rassembler au moins 25.000 signatures à travers le pays pour pouvoir déposer officiellement leur candidature.

Pour ses partisans, M. Sissi est l'homme qui a su sauver le pays des islamistes après une année de présidence Morsi qui lui a attiré les foudres d'une grande partie de la population.

Les partisans de M. Morsi accusent de leur côté M. Sissi d'avoir mené un coup d'Etat contre le premier président élu démocratiquement en Egypte, et d'orchestrer la répression meurtrière dont ils font l'objet.

AFP

Ses derniers articles: La Zambie empêche l'entrée d'un opposant sud-africain  Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"  Ethiopie: un opposant condamné 

meurtre

AFP

La RDC présente une vidéo estimée être celle du meurtre d'experts de l'ONU

La RDC présente une vidéo estimée être celle du meurtre d'experts de l'ONU

AFP

Tunisie: procès du meurtre de l'opposant Mohamed Brahmi reporté

Tunisie: procès du meurtre de l'opposant Mohamed Brahmi reporté

AFP

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

Morsi

AFP

Egypte: la justice annule une peine de prison

Egypte: la justice annule une peine de prison

AFP

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

AFP

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

procès

AFP

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

AFP

Maroc: les accusés du procès "Gdeim Izik" se retirent

Maroc: les accusés du procès "Gdeim Izik" se retirent

AFP

Burkina: suspension du procès du dernier gouvernement Compaoré

Burkina: suspension du procès du dernier gouvernement Compaoré