mis à jour le

Mali: des présumés jihadistes arrêtés par l'armée dans le nord

L'armée malienne a arrêté plusieurs personnes soupçonnées d'être des jihadistes dans les régions de Tombouctou et Kidal, dans le Nord, lors de patrouilles organisées à la suite de "mouvements jihadistes" sur le terrain, a déclaré jeudi à l'AFP une source militaire malienne.

"L'armée malienne, qui organise actuellement une vaste patrouille dans la région de Tombouctou (nord-ouest) et de Kidal (extrême nord-est), a arrêté cette semaine (...) plusieurs jihadistes", a déclaré cette source militaire malienne basée dans le Nord, et jointe depuis Bamako.

Elle n'a pas fourni de détails sur les dates et lieux de ces arrestations, tout comme sur les lieux et conditions de détention. Elle n'a pas non plus précisé le nombre de présumés jihadistes arrêtés mais a indiqué que "le chiffre de dix" n'était pas exagéré. 

Selon elle, les opérations de patrouilles ont été lancées "face à des mouvements de jihadistes observés sur le terrain" et sont menées "avec l'appui de l'armée française", engagée au Mali depuis 2013 dans le cadre de son opération Serval.

"Les vastes patrouilles vont continuer encore au moins une semaine", a assuré la source militaire malienne, sans plus de détails.

Jointe par l'AFP, une source militaire française a affirmé: "Les soldats de l'opération Serval sont en appui des forces armées maliennes aux alentours de Kidal" dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

La France a déclenché en janvier 2013 l'opération Serval, prenant la tête d'une intervention militaire internationale associant également l'armée malienne - toujours en cours - pour chasser des groupes armés dominés par des jihadistes qui contrôlaient alors depuis plusieurs mois le nord du Mali.

Les jihadistes qui avaient entrepris de progresser vers le sud du pays, et notamment la capitale, Bamako, ont été stoppés dans leur avancée et chassés des grandes villes du Nord par les interventions. Mais ils demeurent actifs dans ces vastes régions, où ils commettent à intervalles réguliers des attaques meurtrières.

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire: Serge Aurier désigné meilleur footballeur de l'année  Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix  Nigeria: un attentat imputé 

jihadistes

AFP

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

AFP

Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes

Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes

AFP

Libye: 80 jihadistes tués

Libye: 80 jihadistes tués

l'armée

AFP

Côte d'Ivoire: l'énorme défi de la réforme de l'armée

Côte d'Ivoire: l'énorme défi de la réforme de l'armée

AFP

Nigeria: l'armée libère une lycéenne de Chibok enlevée par Boko Haram

Nigeria: l'armée libère une lycéenne de Chibok enlevée par Boko Haram

AFP

Égypte: frappes aériennes de l'armée après un attentat meurtrier

Égypte: frappes aériennes de l'armée après un attentat meurtrier