mis à jour le

Premières visites de Kerry en Algérie et au Maroc la semaine prochaine

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry effectuera la semaine prochaine sa première visite en Algérie et au Maroc, après le report d'une mission dans ces deux pays fin 2013, a annoncé mercredi sa porte-parole.

Le chef de la diplomatie américaine se rendra d'abord à Alger pour des rencontres avec les responsables algériens avant d'aller au Maroc, a précisé la porte-parole Jen Psaki à Amman, où elle accompagne M. Kerry.

Il arrivera à Alger "les 2 et 3 avril" à la tête d'une importante délégation à l'invitation du ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, a indiqué un communiqué de ce ministère publié par l'agence officielle APS. 

Cette visite "s'inscrit dans le cadre de la concertation et des échanges réguliers", est-il précisé dans le texte.

Le séjour à Alger de la délégation américaine permettra "de tenir la deuxième session du dialogue stratégique algéro-américain", sous la présidence des deux ministres, a précisé APS.

M. Kerry sera à Alger en pleine campagne électorale pour la présidentielle du 17 avril, pour laquelle le président sortant Abdelaziz Bouteflika est donné favori.

Ce dialogue, lancé en 2012, "couvre un large éventail de questions bilatérales et régionales, y compris les développements politiques et en matière de sécurité, le développement des liens économiques et le renforcement de la société civile", a pour sa part précisé Mme Psaki.

M. Kerry co-présidera le même dialogue au Maroc. Son séjour interviendra avant les débats sur le Sahara occidental au Conseil de sécurité de l'ONU qui doit se pencher sur la reconduction de la Minurso, la mission chargée de surveiller le cessez-le-feu dans l'ex-colonie espagnole contrôlée par Rabat mais revendiquée par des indépendantistes (Polisario).

Ses visites au Maghreb auront lieu après des visites en Arabie saoudite et en Europe, où il prendra part mardi à Bruxelles à une réunion de l'Otan sur la crise en Ukraine.

Les visites de M. Kerry en Algérie et au Maroc, prévues initialement fin 2013, avaient été reportées car il avait dû se rendre d'urgence à Genève pour des discussions sur le nucléaire iranien.

 

AFP

Ses derniers articles: L'aide médicale afflue en Somalie, la diaspora donne son sang  Madagascar: l'épidémie de peste continue de se propager  Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises 

Algérie

AFP

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d'organes

AFP

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

Crash d'Air Algérie en 2014: la compagnie Swiftair mise en examen en France

AFP

Un écrivain humilié

Un écrivain humilié

Maroc

AFP

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

AFP

Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc

Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc

AFP

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc

France: Amine Harit choisit de jouer pour le Maroc