mis à jour le

Afrique du Sud: manifestation anti-ANC du plus gros syndicat du pays

Le puissant syndicat des métallurgistes sud-africain Numsa, en rupture de ban avec l'ANC au pouvoir en Afrique du Sud, a organisé mercredi une journée d'action pour protester contre la politique du gouvernement, qui selon lui fait le jeu des patrons au détriment des pauvres.

En marge d'une journée de grève, les 340.000 membres de Numsa et leurs alliés étaient invités à manifester dans les principales villes du pays. Ils étaient quelques milliers à Johannesburg, selon des journalistes de l'ANC.

"A la veille des célébrations nationales pour marquer le 20e anniversaire de notre démocratie (la fin de l'apartheid en 1994, ndlr), nous pouvons maintenant déclarer sans crainte d'être contredits que sur le plan économique, notre liberté a plus profité au capital monopoliste blanc qu'à la classe ouvrière, la force motrice principale de notre révolution", a dénoncé lors du meeting de Durban (est) Zwelinzima Vavi, le secrétaire général suspendu de la fédération syndicale Cosatu que Numsa est sur le point de quitter.

Numsa, qui représente surtout des ouvriers de la métallurgie et de l'automobile, s'oppose notamment à la politique de l'ANC pour lutter contre un chômage qui touche plus de la moitié des jeunes. Le syndicat s'insurge contre une nouvelle loi prévoyant de subventionner les entreprises employant des jeunes.

"Cette subvention crée des divisions entre les travailleurs", a accusé Leepile Khumalo, un artisan venu manifester à Johannesburg.

"Les employeurs vont employer davantage de jeunes travailleurs, se remplir les poches avec la généreuse subvention, tout en licenciant un nombre égal ou supérieur de travailleurs âgés", a renchéri Zwelinzima Vavi.

Fer de lance de l'aile gauche du mouvement syndical sud-africain, Numsa a décidé de ne pas soutenir la campagne de l'ANC pour les élections générales du 7 mai, comme le font traditionnellement les organisations membres du Cosatu, trouvant la ligne du parti trop capitaliste.

Le syndicat est même sur le point de quitter le Cosatu, et entend créer une plate-forme politique "pour le socialisme".

On trouvait d'ailleurs dans les cortèges mercredi des militants des Combattants pour la liberté économique (EFF), le nouveau parti créé par l'ancien président des jeunes de l'ANC Julius Malema, qui réclame aussi une meilleure redistribution des richesses au profit des millions de laissés pour compte de l'Afrique du Sud post-apartheid.

"Nous disons simplement qu'il faut que nos besoins soit écoutées", a expliqué à l'AFP Patiente Mmethi, une manifestante de l'EFF qui dit ne pas arriver à joindre les deux bouts avec son maigre salaire.

"A l'EFF, nous pensons que c'est de l'exploitation, alors nous avons rejoint Numsa, mais ce n'est pas politique. Nous pleurons, le peuple sud-africain, et personne n'est à l'écoute."

AFP

Ses derniers articles: Ghana: un joueur suspendu un an de toute activité par la Fifa  Le président égyptien ratifie la rétrocession de deux îlots  Mali: hommage aux victimes de l'attentat islamiste près de Bamako 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: la justice rouvre un dossier sombre de l'apartheid

Afrique du Sud: la justice rouvre un dossier sombre de l'apartheid

AFP

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

AFP

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

gros

AFP

Côte d'Ivoire: le pagne africain, petit nom, gros succès et grandes ambitions

Côte d'Ivoire: le pagne africain, petit nom, gros succès et grandes ambitions

AFP

Un Sénégalais arrivé en pirogue en Espagne touche le gros lot pour Noël

Un Sénégalais arrivé en pirogue en Espagne touche le gros lot pour Noël

AFP

Botswana: découverte du plus gros diamant depuis un siècle

Botswana: découverte du plus gros diamant depuis un siècle

Manifestation

AFP

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

Tunisie: manifestation pour la liberté de manger en public durant le ramadan

AFP

Maroc: nouvelle manifestation nocturne

Maroc: nouvelle manifestation nocturne

AFP

Maroc: nouvelle manifestation nocturne et sans incident

Maroc: nouvelle manifestation nocturne et sans incident