mis à jour le

Des accusés dans une salle d'audience du tribunal, Le Caire, 2012 / AFP
Des accusés dans une salle d'audience du tribunal, Le Caire, 2012 / AFP

Egypte: 10 ans de prison pour un policier après la mort de 37 détenus

La sentence paraît très faible au regard de la gravité des faits.

10 ans de prison. C’est le verdict prononcé à l’encontre d’un policier qui avait occasionné la mort de 37 prisonniers islamistes asphyxiés par du gaz lacrymogène dans un fourgon pénitentiaire.

Le drame remonte au 18 août, au plus fort de la répression contre les partisans du président Mohamed Morsi destitué par l'armée début juillet. Les 37 détenus se trouvaient alors dans un convoi transportant plus de 600 prisonniers islamistes vers la prison d'Abou Zaabal, près du Caire.

Le condamné, commissaire adjoint du poste de police d'Héliopolis, dans le nord du Caire, d'où le convoi de détenus était parti, était poursuivi avec trois autres officiers du même commissariat pour homicides involontaires et coups et blessures involontaires.

A l'issue de son enquête, le procureur avait conclu à des négligences et imprudences de la part des prévenus, contrevenant gravement au règlement de leur profession sur la sécurité et la protection des détenus, selon des sources judiciaires.

Les témoignages de sept détenus du fourgon ayant survécu ont été entendus au cours de ce procès, ainsi que celui d'un expert du ministère de la Justice expliquant que les fourgons étaient prévus pour 24 personnes, alors que les policiers y avaient entassé 45 détenus.

Cette condamnation est la plus sévère prononcée à l'encontre de policiers depuis le début de la répression sanglante contre les islamistes après l'éviction de Morsi, qui a fait, selon Amnesty International, au moins 1.400 morts et des milliers d'arrestations.

Dès le lendemain de l'incident d'Abou Zaabal, la police avait évoqué une tentative d'évasion ayant mal fini, tandis que le camp de M. Morsi dénonçait un «assassinat».

Ces morts, quatre jours après la dispersion dans un bain de sang de rassemblements de milliers de pro-Morsi au Caire, avaient suscité une vague de condamnations internationales et l'inquiétude des militants des droits de l'Homme.

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

condamnation

AFP

CPI: le Congolais Bemba fait appel de sa condamnation pour crimes de guerre

CPI: le Congolais Bemba fait appel de sa condamnation pour crimes de guerre

AFP

La RDC "rejette" les appels de l'Occident après la condamnation de six militants

La RDC "rejette" les appels de l'Occident après la condamnation de six militants

AFP

Libération sous caution de Pistorius après sa condamnation pour meurtre

Libération sous caution de Pistorius après sa condamnation pour meurtre

Egypte

AFP

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

AFP

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

AFP

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

Frères musulmans

Cinéma

Les juifs égyptiens, héros d’une série télévisée du Ramadan

Les juifs égyptiens, héros d’une série télévisée du Ramadan

Sissimania

Pourquoi les intellos égyptiens sont fans de Sissi

Pourquoi les intellos égyptiens sont fans de Sissi

Egypte

Ne cherchez aucun enjeu dans la présidentielle égyptienne

Ne cherchez aucun enjeu dans la présidentielle égyptienne