mis à jour le

Une rue de Ghardaia après les affrontements de ce week-end / AFP
Une rue de Ghardaia après les affrontements de ce week-end / AFP

L'Algérie fait un grand bond en arrière

Les manigances du régime pour se maintenir en place font penser à un retour aux années 90.

Ce qui a conduit l'Algérie aux années 90, c'est le FLN, les dépenses publics catastrophiques, la mono-exportation et ses risques, les élections par bourrage d'urne, l'exclusion des jeunes, les passe-droits... Comme aujourd'hui. Et la seule différence est dans les chiffres. Ce qui risque plonger le pays dans les années 90, c'est justement de garder les mêmes conditions que celles du début des années 90, explique un éditorialiste du site d'information Algérie Focus. 

Il faut que le FLN parte dans la mémoire et l'histoire. Il faut rajeunir, vraiment élire, participer, laisser, ouvrir et réformer et pas seulement vieillir et nous enterrer. C'est parce qu'on veut la stabilité et qu'on ne veut pas retomber dans les années 90 qu'il faut que ce pays change ses élites dirigeantes, qu'il faut un président jeune et élu et il faut la démocratie et pas seulement l'ENTV.

La campagne pour la présidentielle d'avril prochain en Algérie, se déroule dans un contexte difficile avec des affrontements dans divers endroits du pays, et notamment au sud, et des arrestations d'opposants à la candidature d'Abdelaziz Bouteflika, à Alger.

Depuis que la candidature de l'actuel chef de l'Etat à un quatrième mandat a été confirmée, une série de manifestations se déroule dans la capitale algérienne sous la férule du mouvement Barakat (Ça suffit!). Ce mouvement s'oppose à une réélection d'Abdelaziz Bouteflika.

Lu sur Algérie Focus

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Si vous voulez acheter un iPhone pour pas cher, foncez en Angola  Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017  Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester 

Alger

AFP

Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants

Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants

AFP

Quatre médias français boycottent la visite de Manuel Valls

Quatre médias français boycottent la visite de Manuel Valls

AFP

Sahara occidental: Alger appelle Paris

Sahara occidental: Alger appelle Paris

Barakat

Algérie

Le non-printemps algérien

Le non-printemps algérien

AFP

Algérie: Barakat incarne l'opposition au 4e mandat de Bouteflika

Algérie: Barakat incarne l'opposition au 4e mandat de Bouteflika

AFP

Algérie: Barakat

Algérie: Barakat

contestations

Actualités

Ibrahim Boubacar Keïta donnée en tête, contestations au Mali

Ibrahim Boubacar Keïta donnée en tête, contestations au Mali

Ivoire-Presse

Contestations par ci, collectif pour reprise des élections par là: ces nouvelles pratiques qui n’honorent pas notre pays (Ivoire-Presse)

Contestations par ci, collectif pour reprise des élections par là: ces nouvelles pratiques qui n’honorent pas notre pays (Ivoire-Presse)

Actualités

Le Prédicateur Mohamed Hassène tient sa conférence dans un climat de contestations à Mahdia

Le Prédicateur Mohamed Hassène tient sa conférence dans un climat de contestations à Mahdia