mis à jour le

Sierra Leone: l'ex-président Ahmad Tejan Kabbah est décédé

L'ex-président sierra-léonais Ahmad Tejan Kabbah, qui a dirigé son pays durant une guerre civile et l'a conduit vers la paix, est décédé jeudi à Freetown à l'âge de 82 ans, a annoncé à l'AFP un de ses proches.

"L'ancien président Kabbah est décédé à son domicile (jeudi) vers 15H50 GMT, et son corps a été transporté vers une chapelle funéraire", a déclaré John Benjamin, ex-président de la formation de M. Kabbah, le Parti du peuple de Sierra Leone (SLPP).

Aucune précision n'a été fournie sur la cause de son décès. Des médias locaux ont récemment rapporté qu'il était malade depuis quelque temps, et souffrait notamment d'hypertension artérielle.

Le chef de l'Etat sierra-léonais Ernest Bai Koroma a fait part de "sa grande tristesse" à la suite du décès de l'ex-président et a décrété un deuil national de sept jours à compter de vendredi, selon un communiqué diffusé par la présidence.

Dans ce texte, M. Koroma estime que la mort de M. Kabbah "est une grande perte pour sa famille et la Nation" et en son nom, "au nom de son gouvernement et de tout le peuple sierra-léonais, (il) adresse ses sincères condoléances à la famille Kabbah".

Selon le porte-parole du gouvernement, Abdulai Bayraytay, le président Koroma était jeudi en déplacement au Congo, mais il devait écourter sa visite pour rentrer vendredi en Sierra Leone pour rendre hommage à M. Kabbah.

Ahmed Tejan Kabah fut "un des piliers de la démocratie en Sierra Leone. Il restera dans l'histoire comme un des dirigeants rassembleurs" n'ayant exclu aucune couche de la population, y compris ses compatriotes "qui étaient rejetés par la majorité des Sierra-Léonais durant la guerre", a déclaré M. Bayraytay à des journalistes peu après l'annonce de la nouvelle.

"Le président Kabbah ne peut en aucune manière être dissocié de la paix et de la stabilité dont les Sierra-Léonais jouissent aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Ahmad Tejan Kabbah avait quitté le pouvoir en 2007, après deux mandats à la tête de la Sierra Leone qui a été ruinée par une décennie de guerre civile (1991-2002) ayant fait environ 120.000 morts et des milliers de civils mutilés.

Elu en mars 1996, M. Kabbah avait été renversé en mai 1997 lors d'un coup d'Etat mené par un Conseil révolutionnaire des forces armées (AFRC), ayant porté au pouvoir le commandant Johnny Paul Koroma.

Le président Kabbah avait été rétabli au pouvoir en mars 1998 après qu'une force ouest-africaine, l'Ecomog, eut chassé la junte militaire et ses alliés rebelles de Freetown.

Il avait ensuite été réélu en mai 2002 pour son second et dernier mandat constitutionnel durant lequel il a mis en oeuvre un programme de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants de la guerre avec l'appui de la Grande-Bretagne, ex-puissance coloniale.

S'il a été largement salué pour avoir réussi ensuite à maintenir la stabilité politique après la guerre, il a cependant été critiqué pour des résultats mitigés pour l'économie du pays.

Né en février 1932 dans une famille musulmane de l'est du pays, Ahmad Tejan Kabbah a reçu une éducation chrétienne et a épousé une catholique, qui est décédée en 1998. Juriste de formation, il a notamment étudié les sciences humaines et le droit en Grande-Bretagne.

AFP

Ses derniers articles: D'Abidjan au succès international, Magic System fête ses 20 ans  Centrafrique: nouvelles violences  RDCongo: l'opposition dévoile son plan pour "le départ de Kabila"