mis à jour le

Les quatre homosexuels lors de leur procès à Bauchi, Nigeria / AFP
Les quatre homosexuels lors de leur procès à Bauchi, Nigeria / AFP

Nigeria: quatre hommes fouettés pour avoir créé un «club» d'homosexualité

Un tribunal islamique du Nord du Nigeria les a condamnés à quinze coups de fouet chacun.

Quatre hommes accusés d'homosexualité ont été fouettés le 6 mars à la suite d'une décision du tribunal islamique de la ville de Bauchi, dans le nord du Nigeria. Ils étaient accusés d'avoir créé un «club homosexuel». Ces jeunes hommes, âgés de 22 à 28 ans ont reconnu les accusations qui étaient portées à leur encontre. Ils ont reçu chacun quinze coups de fouet. Cependant, la sentence n’a pas été exécutée en public, selon le greffier Abdul Mohammed, qui souligne que l’affaire a été jugée à huis clos pour des raisons de sécurité. D’après lui, une foule en colère avait attaqué le tribunal pendant le procès, réclamant l’exécution des quatre hommes et forçant le tribunal à suspendre l’audience.

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

homosexualité

AFP

Egypte: 17 hommes jugés

Egypte: 17 hommes jugés

Sexualité

Deux hommes condamnés pour homosexualité en Côte d'Ivoire, une triste première

Deux hommes condamnés pour homosexualité en Côte d'Ivoire, une triste première

Moeurs

Au Maroc, un procès ravive le débat sur la pénalisation de l’homosexualité

Au Maroc, un procès ravive le débat sur la pénalisation de l’homosexualité

Nigéria

AFP

Le président du Nigeria intransigeant face au soulèvement populaire

Le président du Nigeria intransigeant face au soulèvement populaire

AFP

Le Nigeria sous le choc après un "mardi sanglant"

Le Nigeria sous le choc après un "mardi sanglant"

AFP

Nigeria : fin de la grève des professionnels de la santé

Nigeria : fin de la grève des professionnels de la santé