mis à jour le

L'Egypte expulse des militantes étrangères qui voulaient se rendre

L'Egypte a expulsé vendredi une quarantaine de militantes étrangères interdites d'entrée sur le territoire et retenues à l'aéroport du Caire, qui planifiaient de se rendre dans la bande de Gaza, a rapporté un responsable de l'aéroport.

Ces militantes pro-palestiniennes, la plupart venues d'Europe et des Etats-Unis, prévoyaient de rejoindre la bande de Gaza via le terminal de Rafah, dans le nord-est de l'Egypte, pour y célébrer la journée de la Femme le 8 mars et dénoncer le blocus de la bande de Gaza.

Les femmes ont été renvoyées dans les pays d'où elles venaient, a indiqué le responsable.

Onze ont été expulsées vers Istanbul, 22 vers Paris et six autres vers Francfort, a-t-il précisé, indiquant que ce chiffre portait à 65 le nombre de militantes expulsées ces dernières 24 heures.

Les autorités avaient notamment expulsé le Prix Nobel de la paix Mairead Maguire, ainsi que la militante américaine Medea Benjamin, qui avait affirmé à l'AFP que les policiers lui avaient cassé le bras.

- Dégradation de la situation sécuritaire -

Le gouvernement égyptien avait annoncé jeudi avoir interdit aux militantes qui souhaitaient se rendre dans la bande de Gaza de le faire en raison, selon lui, de la dégradation de la situation sécuritaire dans le Sinaï.

Sur les dizaines de militantes arrivées à l'aéroport du Caire, une trentaine a toutefois pu entrer en Egypte, et essayeront de se rendre à Gaza, a indiqué à l'AFP un membre français de la délégation.

Selon lui, "des demandes pour passer le terminal de Rafah pour une dizaine de Françaises seront envoyées aux autorités égyptiennes via l'ambassade de France".

Une organisatrice américaine, Ann Wright, a dit pour sa part que huit Américaines étaient au Caire et que certaines d'entre elles attendraient de voir si elles pouvaient quand même poursuivre leur voyage à Gaza.

Rafah est le seul point de passage vers Gaza qui ne soit pas contrôlé par Israël, et les autorités égyptiennes sont régulièrement accusées d'aider Israël à maintenir l'embargo sur l'enclave palestinienne dirigé par le mouvement islamiste Hamas, en l'ouvrant de façon chaotique.

AFP

Ses derniers articles: RDC: 128 morts, 100.000 déplacés en 16 mois dans des violences dans le Sud-Kivu  Côte d'Ivoire: Simone Gbagbo demande  Angola: la milliardaire Isabel dos Santos quitte le CA du principal opérateur mobile 

expulsé

AFP

Un responsable de HRW expulsé d'Algérie après y avoir été retenu 10 jours

Un responsable de HRW expulsé d'Algérie après y avoir été retenu 10 jours

AFP

Somalie: un diplomate américain nommé pour succéder

Somalie: un diplomate américain nommé pour succéder

AFP

Le directeur de l'AFP

Le directeur de l'AFP

Gaza

AFP

Egypte: deux Palestiniens tués près de la frontière avec Gaza

Egypte: deux Palestiniens tués près de la frontière avec Gaza

AFP

Le Caire: les donateurs au chevet de Gaza qui "reste une poudrière"

Le Caire: les donateurs au chevet de Gaza qui "reste une poudrière"

AFP

Egypte: les donateurs se penchent au Caire sur la reconstruction de Gaza

Egypte: les donateurs se penchent au Caire sur la reconstruction de Gaza

militantes

AFP

Zimbabwe: trois militantes de l'opposition placées en détention provisoire

Zimbabwe: trois militantes de l'opposition placées en détention provisoire

AFP

Zimbabwe: l'opposition accuse la police d'avoir torturé trois de ses militantes

Zimbabwe: l'opposition accuse la police d'avoir torturé trois de ses militantes

AFP - Sören BILLING

En Suède, la confluence entre militantes du voile et féministes intrigue

En Suède, la confluence entre militantes du voile et féministes intrigue