mis à jour le

Le siège de la Cemac à Libreville, Gabon / AFP
Le siège de la Cemac à Libreville, Gabon / AFP

Afrique centrale: le beau gâchis de la Cemac

C'est l'un des ensembles sous-régionaux les plus riches en ressources naturelles, mais aussi celui qui pèse le moins.

Depuis le début de la crise centrafricaine, il y a un an, le nom de la Misca (Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine) et celui de Sangaris, l’opération militaire française dans ce pays, sont inévitables. Pourtant la République centrafricaine fait partie d’un ensemble sous-régional dont on se serait imaginé qu’il prenne les devants dans la résolution de cette crise. Il s’agit de la Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), dont l’objectif principal est de favoriser l’intégration entre ses six pays membres que sont donc la Centrafrique, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Tchad et le Congo.

Même si plusieurs centaines de soldats de ce pays font partie de la Misca, rares sont les occasions où la Cemac s’est faite entendre depuis le début de la guerre civile en Centrafrique. Pourtant, si elle a un rôle économique de premier plan à remplir, elle s’est aussi donné pour mission, à sa création, de mettre en place des mécanismes de résolution des conflits. Ce qui fait dire à La Voix de l’Amérique que la Cemac «n’a pas accompli grand-chose depuis qu’elle a vu le jour en 1994».

Cette défaillance s’explique, selon Paul Tasong, un membre de la Commission de l’organisation sous-régionale, par la difficulté d’harmoniser les préoccupations des différents pays.

«C'est là où le plus grand défi persiste: comment faire en sorte que les différents pays renoncent à un peu de leur souveraineté. L'Afrique centrale est la sous-région la moins performante en termes de croissance économique et, paradoxalement, la plus nantie en termes de ressources naturelles», explique Paul Tasong sur le site de La Voix de l’Amérique.

En clair, selon des chiffres de VOA sont taux de croissance était de 2,2% en 2013. En plus de cela, les projets d’une ligne aérienne commune ou de passeports biométriques n’ont pas vu le jour.

Lu sur La Voix de l’Amérique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Cemac

Steven LAVON

Exclu ATS: Le Gabon tout proche du forfait

Exclu ATS: Le Gabon tout proche du forfait

[email protected] (Rousseau-Joël FOUTE)

La BEAC veut relancer la croissance dans la zone CEMAC

La BEAC veut relancer la croissance dans la zone CEMAC

[email protected] (Emmanuel KENDEMEH)

Public Finance: Parliament Urged To Oversee CEMAC Directives

Public Finance: Parliament Urged To Oversee CEMAC Directives

conflits

AFP

Le sommet Chine-Afrique pour une "solution africaine" aux conflits sur le continent

Le sommet Chine-Afrique pour une "solution africaine" aux conflits sur le continent

AFP

Angelina Jolie appelle l'Afrique

Angelina Jolie appelle l'Afrique

AFP

Le bassin minier de la Tunisie ravagé par les conflits sociaux

Le bassin minier de la Tunisie ravagé par les conflits sociaux

crise en Centrafrique

Chaos

Avant, la Centrafrique était une nation paisible. Mais ça, c'était avant.

Avant, la Centrafrique était une nation paisible. Mais ça, c'était avant.

Centrafrique

Pourquoi la Centrafrique suspend l'utilisation des SMS

Pourquoi la Centrafrique suspend l'utilisation des SMS

Centrafrique

Situation toujours tendue à Bangui

Situation toujours tendue à Bangui