mis à jour le

Un manifestant du mouvement Barakat interpellé par des policiers, Alger, 1er mars. REUTERS/Louafi Larbi
Un manifestant du mouvement Barakat interpellé par des policiers, Alger, 1er mars. REUTERS/Louafi Larbi

Barakat, le Tamarrod algérien qui veut ouvrir une nouvelle ère

Les militants anti-4e mandat en Algérie se lancent sur les pas du mouvement Tamarrod en Egypte: l'idée est d'empêcher Bouteflika d'être réélu.

La plupart des activistes arrêtés par la police lors du rassemblement de samedi ont décidé de mettre un nom sur leur groupe, afin de rallier les citoyens algériens à leur cause. Le soir-même de leur libération les manifestants ont décidé après une réunion et un long débat de fonder un mouvement.

«Nous avons échangé pendant près de trois heures, et nous avons décidé de fonder le Mouvement Barakat! Car il y a une forte attente populaire», explique Mustapha Benfodil porte-parole du groupe militant. L’idée de se réunir sous un même nom avait déjà été évoqué lors de la réunion du 27 février, durant laquelle les contestataires ont organisé la manifestation du 1er mars.

Les principaux membres du mouvement ont publié leurs premiers communiqués sur les réseaux sociaux hier soir afin de mettre en avant «un label Mouvement barakat!» et tenter de réunir des soutiens.

«Après la réussite de l’action de protestation organisée ce samedi 1er mars 2014 au cœur de la Capitale , et qui appelait à mettre fin à la mascarade du quatrième mandat, et ce, malgré les arrestations arbitraires et humiliantes de citoyens dont le seul tort est d’avoir voulu exprimer leur opinion librement. Et à la suite d’un profond débat entre les organisateurs de cette manifestation, Nous annonçons solennellement la naissance du Mouvement BARAKAT!"», précise ce nouveau mouvement. 

L’annonce de la naissance du mouvement Barakat a d’ailleurs été fortement relayée sur les réseaux sociaux dès ce matin, aussi bien sur Facebook que sur twitter.

Lire la suite sur Algérie Focus

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Abdelaziz Bouteflika

Scandale

En Algérie, une chaîne télé fermée pour avoir accueilli l'ex-chef de l'Armée islamique du salut

En Algérie, une chaîne télé fermée pour avoir accueilli l'ex-chef de l'Armée islamique du salut

Flou

C'est avant que l'opposition aurait dû faire bloc contre Bouteflika

C'est avant que l'opposition aurait dû faire bloc contre Bouteflika

Algérie

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Pourquoi l'Algérie doit changer de modèle économique

Algérie

AFP

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

AFP

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Barakat

Algérie

Le non-printemps algérien

Le non-printemps algérien

AFP

Algérie: Barakat incarne l'opposition au 4e mandat de Bouteflika

Algérie: Barakat incarne l'opposition au 4e mandat de Bouteflika

AFP

Algérie: Barakat

Algérie: Barakat