mis à jour le

Centrafrique: les violences font au moins 11 morts en deux jours

La Croix-rouge centrafricaine a annoncé mercredi avoir ramassé onze cadavres, dont certains gravement mutilés, entre mardi matin et mercredi soir à Bangui, en raison des violences qui ont secoué notamment le quartier musulman PK5.

Neuf cadavres et dix blessés ont été recensés par la Croix Rouge mardi à Bangui, dont une grande majorité sont liés aux violences qui ont éclaté mardi matin au PK5 où de nombreux coups de feu ont été entendus.

Deux cadavres et six blessés ont été recensés dans la journée de mercredi, dont certains à PK5, a précisé sous couvert d'anonymat un responsable de la Croix-rouge centrafricaine, dont les membres sont chargés de la macabre besogne de ramasser les corps dans la ville.

Ce responsable a souligné que certains de ces cadavres étaient "découpés en morceaux". "Les tueries sont sauvages, la journée de mardi a été sombre à PK5", a témoigné ce responsable auprès de l'AFP.

Neuf cadavres, des musulmans et des chrétiens tués par balles ou à coups de machettes, avaient été ramassés par la Croix Rouge lundi, ce qui portait à l'époque à 1.240 le nombre de tués découverts dans la capitale depuis décembre.

Le responsable de la Croix Rouge a souligné que le total des morts est "sans doute" bien plus élevé, certains corps disparaissant ou étant directement récupérés par les familles. Par ailleurs, ce chiffre ne prend pas en compte les exactions en province.

Depuis le 5 décembre, où quelques heures avant le déclenchement de l'opération française Sangaris des affrontements entre miliciens majoritairement chrétiens anti-balaka et combattants musulmans Séléka avait provoqué de nouvelles tueries interreligieuses, la Croix-Rouge a ramassé 1.24O corps dans les rues de Bangui, selon ce responsable.

Il a souligné que le total des morts est "sans doute" bien plus élevé, certains corps disparaissant ou étant directement récupérés par les familles. Par ailleurs, ce chiffre ne prend pas en compte les exactions en province.

AFP

Ses derniers articles: Maroc: le leader de la contestation dans le nord recherché  Côte d'Ivoire: la police arrête le porte-parole des ex-combattants  Les chrétiens égyptiens enterrent leurs morts dans la douleur 

morts

AFP

Les chrétiens égyptiens enterrent leurs morts dans la douleur

Les chrétiens égyptiens enterrent leurs morts dans la douleur

AFP

RDC: plus de 3.000 morts au Kasaï selon un député d'opposition

RDC: plus de 3.000 morts au Kasaï selon un député d'opposition

AFP

Egypte: 26 morts dans l'attaque d'un bus transportant des chrétiens

Egypte: 26 morts dans l'attaque d'un bus transportant des chrétiens

violences

AFP

Côte d'Ivoire: Amnesty demande une enquête indépendante après les violences de mai

Côte d'Ivoire: Amnesty demande une enquête indépendante après les violences de mai

AFP

Afrique du Sud: manifestation contre les violences faites aux femmes

Afrique du Sud: manifestation contre les violences faites aux femmes

AFP

Centrafrique, une flambée de violences qui alarme et interroge

Centrafrique, une flambée de violences qui alarme et interroge