mis à jour le

Emeutes à Conakry, Guinée, février 2014. AFP / CELLOU DIALLO
Emeutes à Conakry, Guinée, février 2014. AFP / CELLOU DIALLO

Guinée: Après les émeutes de la faim, les émeutes du courant

Les coupures intempestives d'électricité ont poussé les populations de Conakry dans la rue.

On avait déjà connu les émeutes de la faim, du pain, du casque et aussi de la démocratie ou de la liberté tout court. Maintenant on découvre les émeutes du "jus", autrement dit de l’électricité. Et c’est en Guinée que le phénomène a fait ou plutôt refait surface ce mardi. Un véritable court-circuit qui a fauché au passage deux personnes et fait une trentaine de blessés.

Lire la suite sur L'Observateur Paalga

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

courant

AFP

Nigeria: les fans de foot plombés par les coupures de courant

Nigeria: les fans de foot plombés par les coupures de courant

AFP

Scandale de Cambridge Analytica: l'ex-président nigérian n'était pas au courant

Scandale de Cambridge Analytica: l'ex-président nigérian n'était pas au courant

AFP

Scandale de Cambridge Analytica: l'ex-président nigérian n'était pas au courant

Scandale de Cambridge Analytica: l'ex-président nigérian n'était pas au courant

émeutes

AFP

Hué au Zimbabwe, le président sud-africain s'excuse pour les émeutes xénophobes

Hué au Zimbabwe, le président sud-africain s'excuse pour les émeutes xénophobes

AFP

Afrique du Sud: désolation dans Malvern, frappé par les émeutes et les pillages

Afrique du Sud: désolation dans Malvern, frappé par les émeutes et les pillages

AFP

Afrique du Sud: 4 morts dans des émeutes xénophobes

Afrique du Sud: 4 morts dans des émeutes xénophobes

Guinée

AFP

Enseignant guinéen tué

Enseignant guinéen tué

AFP

Enseignant guinéen tué

Enseignant guinéen tué

AFP

Guinée équatoriale: Amnesty dénonce "40 ans de répression" sous Obiang Nguema

Guinée équatoriale: Amnesty dénonce "40 ans de répression" sous Obiang Nguema