mis à jour le

Mali: inculpations de militaires pour "complicité d'assassinat"

Trois militaires maliens ont été écroués vendredi après avoir été inculpés de "complicité d'assassinat" dans le meurtre de soldats proches d'Amadou Toumani Touré, président renversé en mars 2012 par un coup d'Etat, a appris l'AFP à Bamako de source judiciaire.

Ces incarcérations portent à quatre le nombre de militaires arrêtés en deux jours dans le cadre de la même affaire.

Les trois militaires écroués vendredi sont le général Sidy Touré, ancien patron de la Sécurité d'Etat (SE, services maliens du renseignement), le capitaine Amadou Konaré, un des responsables du putsch de mars 2012, et le capitaine Tahirou Mariko, ex-aide de camp du chef des putschistes Amadou Haya Sanogo, a indiqué cette source judiciaire.

Selon elle, tous trois ont été écroués après avoir été inculpés de "complicité d'assassinat" dans l'affaire dite des "Bérets rouges" - membres d'une unité de l'armée considérés comme fidèles à l'ex-président Touré - dont 21 corps ont été retrouvés le 4 décembre 2013 dans une fosse commune près de Bamako.

"Les faits sont très graves, les preuves remontent", a ajouté la même source, proche du juge Yaya Karembé, chargé du dossier des "Bérets rouges".

Une seconde source judiciaire a confirmé l'inculpation et l'incarcération du général Sidy Touré et du capitaine Amadou Konaré.

Jeudi, le général Yamoussa Camara, chef d'état-major de l'actuel président malien Ibrahim Boubacar Keïta, a été inculpé et écroué pour son implication présumée dans le meurtre de Bérets rouges.

"Le fait qui lui est reproché est la complicité d'assassinat", a précisé dans un communiqué le porte-parole du gouvernement, le ministre Mahamane Baby.

Le général Yamoussa Camara, un ex-ministre de la Défense, et le capitaine Amadou Konaré furent des proches d'Amadou Haya Sanogo, capitaine promu général et meneur des militaires ayant renversé le président Amadou Toumani Touré le 22 mars 2012. Le coup d'Etat a précipité le Mali dans le chaos, l'ex-président Touré est réfugié à Dakar depuis avril 2012.

Le général Sanogo et plusieurs de ses proches ont été arrêtés et inculpés en novembre 2013 dans la même affaire.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: le directeur d'un zoo kidnappé, 3 policiers tués  Nigeria: 10 arrestations après une manifestation de déplacés  Zimbabwe: l'opposant Mawarire plaide non coupable de tentative de renversement du gouvernement 

militaires

AFP

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

AFP

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste

RDC: l'ONU condamne l'intrusion des militaires dans ses installations, Kinshasa conteste

AFP

Mali: tirs contre un camp de l'ONU, deux militaires blessés, deux assaillants tués

Mali: tirs contre un camp de l'ONU, deux militaires blessés, deux assaillants tués