mis à jour le

Pour la Saint-Valentin, la mode fait un retour timide

"Ça fait plus d'un an qu'on n'a pas défilé, c'est trop génial!" Dans sa robe-bustier pastel, Chloé est toute excitée en attendant le début d'un défilé "pour l'amour et la paix", organisé jeudi à Bangui à l'occasion de la Saint-Valentin par le styliste centrafricain Oumarou Magba.

Dans le stade "20.000 places", le public est clairsemé, moins de 200 personnes, essentiellement des hommes. Sur la pelouse, des élèves de l'école de football de Bangui, fermée depuis plusieurs mois, disputent un match au son de la musique d'un groupe local.

"J'ai voulu réunir la mode, le sport et la musique pour apporter un message de paix", explique Oumarou Magba, qui partage sa vie entre la Centrafrique et la France.

La Centrafrique a sombré dans le chaos depuis le coup d'Etat en mars 2013 de Michel Djotodia, chef de la coalition rebelle Séléka à dominante musulmane. Devenu président, il a été contraint à la démission le 10 janvier pour son incapacité à empêcher les tueries entre ex-Séléka et milices d'autodéfense anti-balaka, majoritairement chrétiennes.

Depuis lors, les exactions se sont poursuivies ciblant particulièrement les populations musulmanes minoritaires, contraintes à l'exode ou à l'exil.

Traditionnellement organisé à Bangui chaque année en décembre, le défilé n'a pu se faire l'an dernier en raison des événements. "Mais, depuis quelque temps, il y a une reprise des activités et j'ai pensé que c'était le moment de le faire", dit Oumarou Magba à l'AFP. 

"La Saint-Valentin, c'est la fête de l'amour et je veux l'amour pour mon pays", ajoute le styliste, lui-même issu d'une famille centrafricaine musulmane.

Sorties d'une grosse valise, les robes longues en soie, tulle ou dentelle sont un peu froissées, mais l'enthousiasme est intact. Les mannequins virevoltent en riant. Chloé achève de se maquiller dans un morceau de miroir brisé.

En décembre 2012, le défilé s'était déroulé dans un grand hôtel de Bangui, en présence de plusieurs créateurs. Cette année, Oumarou Magba est seul. "Même la mariée est habillée en tenue de crise", dit-il un peu tristement en montrant une mariée en robe crème, dont l'ourlet est maculé de latérite.

AFP

Ses derniers articles: Libye: le groupe jihadiste Ansar Asharia annonce sa dissolution  En Afrique du Sud, quand la mine ferme...  Burkina: Marche silencieuse après l’agression d’une artiste par une foule 

Bangui

AFP

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué

Centrafrique: un Casque bleu sénégalais tué

AFP

FMI: Lagarde commence une tournée en Afrique

FMI: Lagarde commence une tournée en Afrique

Zone de guerre

Comment la Centrafrique est devenue le théâtre des ambitions gabonaises

Comment la Centrafrique est devenue le théâtre des ambitions gabonaises

mode

AFP

L'Afrique confrontée aux maladies du mode de vie occidental

L'Afrique confrontée aux maladies du mode de vie occidental

AFP

Les Libériens délaissent la mode occidentale pour se saper

Les Libériens délaissent la mode occidentale pour se saper

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

retour

AFP

Soudan du Sud: l'ex-chef de l'armée de retour

Soudan du Sud: l'ex-chef de l'armée de retour

AFP

Afrique du Sud: un proche de Zuma fait son retour

Afrique du Sud: un proche de Zuma fait son retour

AFP

Soudan: L'otage français libéré samedi de retour au Tchad

Soudan: L'otage français libéré samedi de retour au Tchad