mis à jour le

Zimbabwe: l'UE va suspendre les dernières sanctions, sauf pour Mugabe

L'Union européenne s'apprête à suspendre la plupart des sanctions frappant encore le Zimbabwe, à l'exception de celles visant le président Robert Mugabe et son épouse, a-t-on appris mercredi de source diplomatique.

L'UE "va suspendre les sanctions sur huit des dix personnalités toujours concernées et sur une entreprise", a précisé la source, en soulignant que la décision devrait être avalisée au début de la semaine prochaine à Bruxelles.

Elles resteront en vigueur pour Robert Mugabe et son épouse, toujours persona non grata, même si le président a été invité à participer au sommet UE-Afrique qui se tiendra les 2 et 3 avril à Bruxelles.

M. Mugabe n'a pas encore répondu à cette invitation, a précisé la même source.

L'UE avait suspendu début 2013 la plupart des sanctions imposées en 2002 contre le Zimbabwe pour protester contre la violence politique et les atteintes aux droits de l'Homme dans ce pays.

En septembre, Bruxelles a ensuite levé l'embargo pesant sur la Zimbabwe Mining Development Corporation (ZMDC), l'entité chargée de la commercialisation des diamants.

Au pouvoir depuis l'indépendance du Zimbabwe en 1980, M. Mugabe doit fêter ses 90 ans le 21 février après avoir été réélu en juillet 2013 malgré les protestations de l'opposition et d'observateurs indépendants.

AFP

Ses derniers articles: A Bamenda l'anglophone, on veut quitter la maison Cameroun "sans dire au revoir"  La détention de militaires ternit l'image de la "nouvelle Gambie"  Cameroun: échauffourées 

Mugabe

AFP

Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF "exige" la démission de Mugabe

Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF "exige" la démission de Mugabe

AFP

A Harare, soldats et manifestants main dans la main pour faire tomber Mugabe

A Harare, soldats et manifestants main dans la main pour faire tomber Mugabe

AFP

Les Zimbabwéens dans la rue pour demander le départ de Mugabe

Les Zimbabwéens dans la rue pour demander le départ de Mugabe