mis à jour le

Un immigré africain se promenant dans les rues de la Valette à Malte, REUTERS / Darrin Zammit Lupi
Un immigré africain se promenant dans les rues de la Valette à Malte, REUTERS / Darrin Zammit Lupi

Le racisme accélère-t-il le vieillissement?

Une récente étude laisse entendre que les actes et propos racistes ont des conséquences sur la santé.

Quel impact a le racisme sur la santé? C'est la question que se sont posé des chercheurs américains. D’après le site Afrik qui a repris une étude publiée en janvier dernier dans l’American Journal of Preventive Medecine, des scientifiques ont émis une théorie selon laquelle les actes et les attitudes discriminatoires provoquaient un vieillissement précoce chez les Afro-américains.

Aux États-Unis les hommes noirs meurent plus vite que les hommes blancs (69,7 ans contre 75,7 ans) et l’explication généralement avancée pour justifier cette différence repose sur les disparités sociales. Car les noirs bénéficient généralement d’un niveau de vie moins convenable que les blancs. Toutefois, une étude américaine vient contredire cette théorie:

«Les résultats suggèrent que plusieurs niveaux de racisme, y compris les expériences interpersonnelles de discrimination raciale et les préjugés raciaux négatifs, fonctionnent conjointement afin d'accélérer le vieillissement biologique chez les hommes afro-américains. Les efforts de la société pour lutter contre la discrimination raciale visant à promouvoir des attitudes positives en groupe peuvent protéger contre le vieillissement biologique prématuré dans cette population», concluent les chercheurs.

Pour cette étude un échantillon représentatif de la population a été choisi (92 personnes), des hommes de 30 à 50 ans. Ils ont été soumis à différents tests médicaux ainsi qu’à un questionnaire pour savoir dans quelle mesure ils souffraient du racisme au quotidien. En plus de prouver une corrélation entre le vieillissement et les discriminations, ce rapport démontre que les Afro-américains souffrent autant d’une mauvaise image auprès du reste de la population qu’au sein même de leur propre communauté.

Lu sur Afrik et l’American Journal of Preventive Medecine.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Etats-Unis

AFP

RD Congo: éviter les "propos incendiaires" demandent les Etats-Unis

RD Congo: éviter les "propos incendiaires" demandent les Etats-Unis

Racisme

Après Trump et le Brexit, le message aux Africains est clair: restez chez vous

Après Trump et le Brexit, le message aux Africains est clair: restez chez vous

Donald Trump

Le premier prix Nobel africain de littérature veut quitter les Etats-Unis

Le premier prix Nobel africain de littérature veut quitter les Etats-Unis

étude

AFP

Une étude alerte sur la faible reproduction des éléphants de forêt

Une étude alerte sur la faible reproduction des éléphants de forêt

AFP

Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude

Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude

AFP

Le Liberia lance une vaste étude pour mieux cerner le "syndrome post-Ebola"

Le Liberia lance une vaste étude pour mieux cerner le "syndrome post-Ebola"

racisme

Noir et blanc

Comment notre cerveau fabrique des préjugés

Comment notre cerveau fabrique des préjugés

Discrimination

Personne n'a à dire aux noirs comment coiffer leurs cheveux

Personne n'a à dire aux noirs comment coiffer leurs cheveux

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus