mis à jour le

Mauritanie: une femme élue pour la première fois maire de Nouakchott

L'ex-ministre Maty Mint Hamady, militante du parti au pouvoir, a été élue mardi présidente de la Communauté urbaine de Nouakchott (mairie centrale), devenant la première femme à diriger la municipalité de la capitale mauritanienne, a constaté un journaliste de l'AFP.

Mme Mint Hamady, âgée de 46 ans, mariée, mère de trois enfants, est diplômée en économie publique, formée à l'Université de Nouakchott et à l'Ecole nationale d'administration de Paris. 

Elle est membre de l'Union pour la République (UPR), formation du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. 

Elle était ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'Administration dans le gouvernement ayant démissionné le 2 février. 

Mme Mint Hamady a estimé "que son élection constitue un message de distinction de la femme mauritanienne", y voyant également un motif d'"encouragement", a rapporté l'Agence mauritanienne d'information (AMI, officielle).

La communauté urbaine de Nouakchott (CUN) compte environ un million d'habitants, sur une population de 3,5 millions d'habitants pour tout le pays.

Au total 37 conseillers municipaux siègent à la CUN: 18 élus de l'UPR et 19 élus de trois partis d'opposition.

Maty Mint Hamady a été élue présidente de cette mairie centrale avec une majorité confortable grâce à une alliance avec l'Alliance populaire progressiste (APP, opposition) de l'ex-président de l'Assemblée nationale Messaoud Ould Boulkheir).

Lors du vote, elle a obtenu 25 voix, contre 12 pour son concurrent, Elhacen Ould Mohamed, du parti islamiste modéré Tewassoul, l'autre formation d'opposition siégeant à la mairie centrale avec l'APP et l'Alliance pour la justice et la démocratie/Mouvement pour le renouveau (AJD/MPR).

Si Maty Mint Hamady est la première femme maire centrale de Nouakchott, elle n'est pas la première femme maire du pays. Parmi les femmes dirigeant des municipalités, figure Mme Fatimettou Mint Abdel Malick, maire de Tevregh Zeina (département de Nouakchott) depuis plusieurs années.

AFP

Ses derniers articles: Dans l'Est de la RDC, l'armée peine  Burkina: "Une vingtaine de personnes tuées" dans l'attaque d'un marché  "Peur que l'espoir disparaisse": au Zimbabwe, militants et opposants face 

femme

AFP

Tunisie: un billet de banque pour saluer la première femme médecin du Maghreb

Tunisie: un billet de banque pour saluer la première femme médecin du Maghreb

AFP

Gabon: une femme tuée par une "balle perdue" lors des récents incidents de Libreville

Gabon: une femme tuée par une "balle perdue" lors des récents incidents de Libreville

AFP

Maroc: après une vidéo virale, l'agresseur présumé d'une femme arrêté

Maroc: après une vidéo virale, l'agresseur présumé d'une femme arrêté

maire

AFP

La Belgique doit "s'excuser" pour son passé colonial juge le premier maire noir du pays

La Belgique doit "s'excuser" pour son passé colonial juge le premier maire noir du pays

AFP

Burundi: le maire de Bujumbura restreint les heures d’accès aux bistrots

Burundi: le maire de Bujumbura restreint les heures d’accès aux bistrots

AFP

Afrique du Sud: le maire de Johannesburg démissionne et claque la porte de son parti

Afrique du Sud: le maire de Johannesburg démissionne et claque la porte de son parti

Nouakchott

AFP

Mauritanie: le parti au pouvoir gagne difficilement les municipales

Mauritanie: le parti au pouvoir gagne difficilement les municipales

ami

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

ami

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies