mis à jour le

Le stade de Bata, Guinée équatoriale, construit pour la CAN 2012. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
Le stade de Bata, Guinée équatoriale, construit pour la CAN 2012. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

Comment les Chinois séduisent l'Afrique

L'offensive chinoise en Afrique est d'abord une affaire de séduction qui s'illustre par la construction de stades à tour de bras.

Disons-le tout de suite: l'idée n'est pas de commenter une énième fois ce que l'Afrique gagne ou ne gagne pas à commercer avec la Chine. L'idée n'est pas non plus de dire si l'offensive chinoise est juste ou pas. Ça ne changera de toute façon pas la réalité qui est que les produits en provenance de Chine sont présents partout sur le continent. Le cœur de la politique chinoise en Afrique n'est pas là où on croit.

D’après le site Roads and Kingdoms, il faut regarder du côté de la construction des stades. La Chine aurait réalisé pas moins de 30 infrastructures gouvernementales et sportives durant ces 50 dernières années.

En 1970 déjà, explique Roads and Kingdoms, ils avaient  achevé leur premier projet de construction: un stade de 15.000 places à Zanzibar, en Tanzanie. Cette modeste structure a marqué le coup d’envoi de quatre décennies de prétendus «stade diplomatique», dans les Caraïbes, en Asie et dans les quatre coins du globe.

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, le Sénégal, la Mauritanie, l’île Maurice, le Kenya, le Rwanda, le Niger, Djibouti et la République démocratique du Congo ont tous inauguré de nouveaux stades flambant neufs «Made by China». Mais le véritable boom est survenu durant les dix dernières années comme au Mozambique où la plupart des infrastructures les plus importantes telles que le Palais des Justices ont été supervisés par la Chine. Les trois derniers pays hôtes de la CAN, l’Angola, le Gabon et la Guinée équatoriale avaient également des stades de construction chinoise et sont des pays avec d'importantes réserves de pétrole.

Aujourd'hui, rares sont les pays africains qui ne possèdent pas de structures construites par le gouvernement chinois comme cadeau ou arrangement, croit savoir Roads ans Kingdoms.

Lu sur Roads and Kingdoms

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Afrique

AFP

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président

AFP

Manifestations en Afrique du Sud: balles en caoutchouc avant l'arrivée de Ramaphosa

Manifestations en Afrique du Sud: balles en caoutchouc avant l'arrivée de Ramaphosa

AFP

Afrique du Sud: appel rejeté pour une femme condamnée

Afrique du Sud: appel rejeté pour une femme condamnée

Chine

AFP

Zimbabwe: le successeur de Mugabe en Chine en quête de soutien

Zimbabwe: le successeur de Mugabe en Chine en quête de soutien

AFP

Ferroviaire: le président béninois préfère la Chine

Ferroviaire: le président béninois préfère la Chine

AFP

Tillerson en Afrique pour rassurer les Africains et contrer la Chine

Tillerson en Afrique pour rassurer les Africains et contrer la Chine

relations diplomatiques

secret story

Algérie: le clan des présidents

Algérie: le clan des présidents

Géopolitique

Rapprochement diplomatique entre Israël et la Libye

Rapprochement diplomatique entre Israël et la Libye