mis à jour le

Mauritanie: le Premier ministre démissionnaire reconduit

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a reconduit lundi dans ses fonctions le Premier ministre démissionnaire, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, chargé de former un nouveau gouvernement, a-t-on appris de source officielle.

"Le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz a chargé le Premier ministre démissionnaire Moulaye Ould Mohamed Laghdaf de former le nouveau gouvernement", selon l'Agence mauritanienne d'information (AMI, officielle).

Le chef de gouvernement reconduit a commencé lundi après-midi ses consultations pour la formation de la nouvelle équipe, et recevait des chefs de partis politiques de la majorité représentés à l'Assemblée nationale, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dans une déclaration à la presse officielle, M. Ould Mohamed Laghdaf a affirmé que le chef de l'Etat l'a chargé de former un cabinet "qui répond d'une meilleure manière aux aspirations" du peuple mauritanien "en matière d'accès aux services de base, d'emploi et de sécurité alimentaire".

Le futur gouvernement "sera formé de compétences et sera d'une large représentativité. (...) Je ferai tout pour être à la hauteur de cette confiance"", a-t-il dit, sans indiquer si la nouvelle équipe comprendra des représentants de l'opposition ou si elle concernera uniquement les partis de la majorité présidentielle.

Moulaye Ould Mohamed Laghdaf avait présenté sa démission dimanche au président Aziz après les élections législatives et municipales qui se sont déroulées en novembre et décembre, donnant au régime une majorité confortable à l'Assemblée nationale.

M. Ould Mohamed Laghdaf, docteur en sciences appliquées, est né en 1957 à Néma (sud-est). Il est ingénieur des mines et de génie chimique et titulaire d'un master en management.

Ancien ambassadeur de Mauritanie à Bruxelles et auprès de l'Union européenne (UE) de 2006 à 2008, ce fidèle du président Aziz, marié et père de quatre enfants, parle arabe, français et anglais.

Il occupait le poste de Premier ministre depuis l'élection du président Aziz en 2009. Il avait également été son Premier ministre après sa prise du pouvoir en 2008 à la suite d'un coup d'Etat. 

Ex-général putschiste, M. Aziz avait ensuite été élu président en 2009 dans des conditions contestées par l'opposition.

La nouvelle Assemblée nationale mauritanienne compte au total 147 députés. 

L'Union pour la République (UPR, formation du président Aziz) y détient une majorité de 76 députés. Elle est suivie par le parti islamiste Tewassoul (16 députés). Avec ses alliés, la coalition au pouvoir compte 110 élus et l'opposition, 37.

Les législatives de novembre-décembre 2013 ont été boycottées par dix des onze partis de la Coordination de l'opposition démocratique (COD) pour dénoncer leur organisation "unilatérale et sans garantie de transparence" par le régime du président Aziz.

Le parti Tewassoul est le seul membre de la COD à avoir participé à ces élections. Les municipales ont également été largement remportées par le parti présidentiel, qui a gagné 154 des 218 communes du pays.

AFP

Ses derniers articles: Tanzanie: tollé après les pressions d'un gouverneur sur un média  Le pape et Paul Biya saluent le respect entre les religions  Un Français enlevé au Tchad 

ministre

AFP

Un nouveau Premier ministre au Maroc après cinq mois de blocage

Un nouveau Premier ministre au Maroc après cinq mois de blocage

AFP

Maroc: le roi va remplacer le Premier ministre Benkirane

Maroc: le roi va remplacer le Premier ministre Benkirane

AFP

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre