mis à jour le

Ouganda: compagnies minières et gouvernement violent les droits des Karamojong

Les compagnies minières, le gouvernement ougandais et les différents donateurs n'ont pas respecté les droits des Karamojong, la communauté autochtone de la région de Karamoja, dans le nord-est du pays, a annoncé lundi l'Organisation non gouvernementale Human Rights Watch (HRW).

"L'industrie minière naissante de l'Ouganda pourrait faire plus de mal que de bien aux populations indigènes, à moins que le gouvernement ne fasse des réformes et que les compagnies minières se mettent à respecter les droits" des populations, a affirmé l'organisation basée à New York dans un rapport intitulé "Comment pouvons-nous survivre ici? Les conséquences de la mine sur les droits de l'homme dans le Karamoja, en Ouganda".

Le gouvernement ougandais a encouragé les investissements privés dans la mine de la région agitée du Karamoja pour y apporter le développement économique.

Mais, selon HRW, les compagnies ont exploré et exploité la mine sur des terres appartenant à des groupes "indigènes", ou occupés par eux, sans les consulter ou leur expliquer d'une façon adéquate ce qu'ils faisaient, ce qui a provoqué des peurs et engendré de la confusion.

"Les compagnies ont de façon constante failli à s'assurer l'accord libre, préalable et dûment informé de communautés locales avant de commencer leurs opérations sur des terres en copropriété", écrit HRW dans son rapport.

En outre, HRW accuse les gouvernements nationaux et régionaux de ne pas avoir exigé que les compagnies se conforment aux règles internationales.

Parmi les ressources que les compagnies recherchent dans la région agitée et sous-développée du Karamoja - peuplée de 1,2 million d'habitants et où les attaques contre le bétail sont répandues - il y a de l'or et du marbre.

Les conditions de sécurité dans le Karamoja se sont dégradées durant la décennie écoulée tandis que l'armée de l'Ouganda procédait à une opération "brutale" de désarmement.

La terre est détenue en copropriété dans le Karamoja et est utilisée pour le pâturage et la culture, mais aussi comme lieux d'inhumations ou sanctuaires religieux. 

Le rapport a examiné la conduite de trois compagnies dans différentes étapes du processus minier: East African Mining, Jan Mangal, et DAO Uganda. 

 

"Ils ont piétiné nos récoltes"

 

Ainsi, East African Mining, filiale ougandaise de la East African Gold, enregistrée à Jersey, aurait commencé à explorer l'or en 2012 à Kaabong, sans consulter les propriétaires de terres.

"Huit hommes dans des uniformes jaunes viennent d'entrer dans mon jardin et ont commencé de creuser, sans rien dire", a déclaré un habitant à Kaabong, cité dans le rapport de HRW.

"J'avais très peur (...) Ils ont piétiné nos récoltes. Je leur ai demandé: "Pourquoi détruisez-vous nos récoltes"? Ils ont répondu: "Ce sera bon pour votre survie (...) Ils se sont déplacés comme des coqs, comme si c'était leur terre", a-t-il ajouté.

"Le développement de la mine pourrait être une grande avancée (...) donnant des emplois et une meilleure sécurité, des services, et une infrastructure de base", a déclaré Daniel Bekele, directeur de HRW pour l'Afrique. "Cependant, nous ignorons toujours de quelle façon les peuples du Karamoja pourront bénéficier, d'une façon ou d'une autre, de la mine, et comment le gouvernement compte protéger leurs droits".

HRW a également découvert que les "donateurs", y compris la Banque mondiale avaient fait travailler les populations du Karamoja "pour renforcer le secteur minier florissant sans garantir les droits des peuples indigènes".

L'ONG a appelé le gouvernement ougandais à faire enregistrer les terres, y compris celles détenues en copropriété.

Les compagnies ont promis des bénéfices, sur les explorations réalisées, aux communautés pour diminuer l'impact de leurs opérations. Mais bien qu'explorations et  extractions se soient poursuivies, ces communautés n'ont jamais reçu les bénéfices promis, ajoute HRW.

 

 

 

AFP

Ses derniers articles: A Casablanca, des squats sous les étoiles  Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid  Afrique du Sud: décès d'Ahmed Kathrada, vétéran de l'anti-apartheid 

droits

AFP

Burundi: la plus ancienne ligue des droits de l'homme "radiée"

Burundi: la plus ancienne ligue des droits de l'homme "radiée"

AFP

Centrafrique: les violations des droits de l'homme en hausse, selon l'ONU

Centrafrique: les violations des droits de l'homme en hausse, selon l'ONU

AFP

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme

gouvernement

AFP

Cinq mois après les législatives, le Maroc toujours sans gouvernement

Cinq mois après les législatives, le Maroc toujours sans gouvernement

AFP

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"