mis à jour le

Membres du casting du film Stolen The Sun en plein tournage à Omdourman au Soudan, REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah
Membres du casting du film Stolen The Sun en plein tournage à Omdourman au Soudan, REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah

Le cinéma djiboutien tient sa nouvelle ambassadrice

Lula Ali Ismaïli prépare son premier long métrage, qui sera aussi le premier de Djibouti.

L'idée de regarder un film djiboutien vous a-t-elle déjà traversé l'esprit? Non? C'est normal. Il se trouve tout simplement qu'il n'existe aucune véritable production cinématographique dans ce pays, ou alors si peu que cela revient au même. Pourtant, les Djiboutiens sont familiers du 7e art. La première salle de cinéma de Djibouti date de 1920, et jusqu'en 1970 encore, le pays comptait pas moins de cinq salles. Certes explique le site du quotidien djiboutien La Nation, ces salles ne diffusaient principalement que des films venus de l'étranger. Aujourd'hui, c'est le désert total.

Le seul endroit où il est possible de visionner des films est une salle de l'Institut français de Djibouti qui tient d'ailleurs en ce moment le premier festival de cinéma dans ce pays de la Corne de l'Afrique. Mais l'intitulé de l'événement, Djibouti fait son cinéma, est quelque peu trompeur. La programmation est surtout marquée par la projection des films de réalisateurs venant du reste du continent. Petite exception, une séquence réservée à Lula Ali Ismaïli.

Cette jeune femme est présentée par Jeune Afrique comme la «First lady du cinéma djiboutien». Il faudra cependant patienter jusqu'à octobre 2014 pour voir le premier long métrage de la réalisatrice et donc le tout premier de Djibouti. Jeune Afrique en dévoile les grandes lignes. Il s'intitulera Dhalinyaro, sera entièrement tourné à Djibouti et évoque les espoirs des jeunes de ce pays, à travers les aventures de trois adolescentes.

Lula Ali Ismaïli devra d'ici là résoudre un problème majeur: les comédiens. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin que de vouloir trouver un comédien professionnel à Djibouti, fait savoir Jeune Afrique. Ce qui oblige la réalisatrice, formée au Canada, à faire des castings sauvages à la sortie des classes.

Lu sur Jeune Afrique, La Nation

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

cinéma

Bienvenue au Gondwana

«Les humoristes africains ne font plus de politique»

«Les humoristes africains ne font plus de politique»

AFP

Le Maroc

Le Maroc

AFP

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie

Djibouti

AFP

L'Union africaine inquiète du regain de tension entre Djibouti et l'Erythrée

L'Union africaine inquiète du regain de tension entre Djibouti et l'Erythrée

AFP

Ethiopie: inauguration d'un train chinois pour relier Addis Abeba au port de Djibouti

Ethiopie: inauguration d'un train chinois pour relier Addis Abeba au port de Djibouti

AFP

Le chanteur d’Iron Maiden aux commandes du premier vol passager d’Air Djibouti

Le chanteur d’Iron Maiden aux commandes du premier vol passager d’Air Djibouti