SlateAfrique

mis à jour le

Les Sénégalais se mobilisent contre Abdoulaye Wade

Au Sénégal, la colère monte. Excédé par les déclarations de l’avocat franco-libanais Robert Bourgi et la situation sociale chaotique (délestages et inondations), le Mouvement du 23 juin (M23), sont bien décidés à en finir avec le régime de Wade, rapportait le 21 septembre le quotidien sénégalais Le Populaire.

Le mouvement, qui regroupe 57 partis politiques et une soixantaine d’organisations de la société civile compte lancer vendredi 23 septembre une campagne baptisée «Mon pays, c’est ma vie», dans l'optique de contraindre le chef de l’Etat à renoncer à sa candidature pour la présidentielle de février 2012, jugée anticonstitutionnelle.

Agé de 87 ans, Abdoulaye Wade, qui déjà effectué deux mandats présidentiels, tente d'en briguer un troisième.

Un grand rassemblement est prévu vendredi 23 septembre place de l’Obélisque, située sur le boulevard du Centenaire à Dakar, la capitale. Il s’agit d’une «initiative majeure», selon Le Populaire, dont l’objectif est d’obliger Abdoulaye Wade à renoncer à sa candidature par «tous les moyens possibles».

La campagne est destinée à barrer la route à la «candidature du chaos», juge Doudou Sarr, un membre du M23. Le plan d’action de la campagne est pour le moment tenu secret, ajoute-t-il. Et d’avertir que le Mouvement «ne reculera devant rien, pour que la force reste à la loi et que la Constitution du Sénégal soit respectée et préservée».

La manifestation de vendredi entre dans le cadre de la commémoration de la journée du 23 juin, au cours de laquelle le peuple sénégalais s’est mobilisé pour dire non au vote de la loi instituant un «ticket présidentiel».

Aujourd'hui, les Sénégalais veulent décider seuls du sort du président Wade:

«Nous ne sommes pas tenus d’attendre la décision du conseil Constitutionnel. La candidature de Wade est anticonstitutionnelle et c’est le peuple qui fait les institutions. Le rassemblement du vendredi  sera entièrement dédié au peuple sénégalais souverain en lutte pour le triomphe  des idéaux de justice, de paix, de démocratie et de progrès au Sénégal», a déclaré un membre du comité de coordination du Mouvement.

Lu sur Le Populaire, Sud Quotidien