mis à jour le

Le Zimbabwe autorise l'usage du yuan, de la roupie et du yen

Le Zimbabwe, qui n'a plus de monnaie nationale depuis 2009, a autorisé mercredi l'usage du yuan chinois, du yen japonais, de la roupie indienne et du dollar australien pour les transactions commerciales qui se faisaient jusqu'ici essentiellement en dollar américain.

"Nous informons les exportateurs et le public que les individus et les sociétés peuvent aussi ouvrir des comptes libellés" dans ces quatre devises, a indiqué la directrice par intérim de la Banque centrale Charity Dhliwayo, qui présentait publiquement la politique monétaire de son institution.

Le Zimbabwe avait abandonné sa monnaie en 2009 en raison d'une hyper-inflation qui s'était chiffrée en millions de pourcents.

Le gouvernement du président Robert Mugabe avait alors introduit le dollar américain comme monnaie officielle, réussissant à juguler partiellement la crise et à stopper franchement l'inflation.

L'euro, le pula du Botswana, le rand sud-africain et la livre sterling ont également cours légal dans le pays.

Confronté actuellement à une grave pénurie de devises, le Zimbabwe a voulu élargir les possibilités pour attirer le plus d'investisseurs possible.

Mme Dhliwayo a regretté les intérêts peu intéressants et frais bancaires élevés, qui selon elle dissuadent les gens de déposer leur argent en banque. 

La Banque centrale estime que deux milliards de dollars sont actuellement en circulation dans le pays hors du système bancaire.

Mme Dhliwayo a confirmé que le capital minimum requis pour les banques resterait de 25 millions de dollars, et ne passerait pas à 100 millions comme prévu ultérieurement.

Les banques avaient été sommées d'élever leur capital à 100 millions d'ici juin 2014, mais la mesure a été repoussée au 31 décembre 2020.

AFP

Ses derniers articles: Pour les Etats-Unis, la nomination de Mugabe comme ambassadeur de l'OMS "contredit les idéaux de l'ONU"  Algérie: Bouteflika exhorte la presse  Scandale après la nomination de Mugabe comme ambassadeur de l'OMS 

Zimbabwe

AFP

Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises

Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises

AFP

Le chef de l'opposition du Zimbabwe est sorti de l'hôpital

Le chef de l'opposition du Zimbabwe est sorti de l'hôpital

AFP

Le Zimbabwe de nouveau autosuffisant sur le plan alimentaire, selon Mugabe

Le Zimbabwe de nouveau autosuffisant sur le plan alimentaire, selon Mugabe