mis à jour le

Pretoria, juin 2013. REUTERS/Dylan Martinez
Pretoria, juin 2013. REUTERS/Dylan Martinez

Quel est l'impact de la croissance démographique sur le développement?

Tantôt présentée comme un risque, tantôt comme une opportunité, la croissance démographique de l'Afrique divise.

La même scène se déroule régulièrement à Abidjan, Yaoundé, Dakar ou Accra. Dans un cybercafé d'Afrique de l'Ouest, les jeunes internautes qui poursuivent l'amour en cliquant et les mères impatientes de retrouver l'image de leur fils expatrié, côtoient des arnaqueurs aux combines bien rodées. En mal de perspectives, plusieurs milliers de chômeurs africains tentent de convaincre des inconnus de leur envoyer quelques euros par mandat.

«Le manque d’opportunité et d’emploi les poussent vers la criminalité», pense Andrews Atta-Asamoah un chercheur de l’Institute for Security Studies, un think tank basé en Afrique du Sud. Pour cet universitaire ghanéen, interrogé par la BBC, le boom démographique du continent africain conduit nombre de jeunes désœuvrés dans les bras du secteur informel. Voire dans ceux du grand banditisme.

«La situation de ces petits malfrats est la même que celle de ces jeunes gens qui attendent dans des ports secrets d’Afrique du Nord, qu’une opportunité se présente pour rejoindre l’Europe. Elle est aussi similaire à celle des personnes qui s’engagent dans le groupe islamiste somalien al-Shebab, parce qu’ils se sont vus promettre un salaire que le secteur formel ne leur offrait pas», renchérit Atta-Asamoah.

Avec une moyenne d’âge inférieure à 19 ans, et une population qui devrait doubler d’ici à 2050, l’Afrique subsaharienne va faire face à des enjeux de taille au cours des décennies à venir. Cette démographie galopante, risque même de pénaliser le développement du continent, considère Andrews Atta-Asamoah.

«Il y a de fortes chances pour qu’une population jeune, mal gouvernée, se retrouve en proie à l’instabilité et aux conflits, analyse le chercheur. Le taux de crimes violents est parmi le plus élevé du monde en Afrique du Sud. Tout comme le chômage des jeunes

A l’opposé, Jean-Michel Severino, voit dans la jeunesse africaine, un formidable gisement de croissance. Pour cet ancien directeur de l’Agence française de développement, «la baisse des taux de fécondité après une période de croissance rapide ouvre de nombreuses opportunité économiques et a déjà placé l'Afrique sur de bons rails

Le Français ajoute que l’exode rural devrait permettre aux mégalopoles africaines de consolider les marchés domestiques, à une demande d’émerger, et aux entreprises locales de bénéficier d’un environnement plus favorables que ces 20 ou 30 dernières années. Dans le même temps, le vieillissement de la population européenne et japonaise pourrait bien mettre les pays développés en difficulté.

Lu sur BBC

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Si vous voulez acheter un iPhone pour pas cher, foncez en Angola  Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017  Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester 

croissance

Money money money

Pourquoi la croissance est au plus bas depuis 20 ans en Afrique subsaharienne

Pourquoi la croissance est au plus bas depuis 20 ans en Afrique subsaharienne

AFP

La banque mobile, nouveau grigri de la croissance en Afrique

La banque mobile, nouveau grigri de la croissance en Afrique

AFP

Ghana: le président Mahama promet une forte croissance et des emplois

Ghana: le président Mahama promet une forte croissance et des emplois

démographie

Développement

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

Démographie

Plus d'un Terrien sur trois vivra en Afrique dans un siècle

Plus d'un Terrien sur trois vivra en Afrique dans un siècle

Démographie

La Martinique a le ratio hommes-femmes le plus faible au monde

La Martinique a le ratio hommes-femmes le plus faible au monde

développement

AFP

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements