mis à jour le

Burkina Faso : création d'un Front républicain en soutien

Une quarantaine de partis politiques ont créé un Front républicain au Burkina Faso, appelant à la "stabilité", une manière de soutenir le président Blaise Compaoré, dont l'éventuelle candidature à la présidentielle de 2015 est contestée. 

Ce Front républicain, créé mercredi, vise à "éviter à notre pays de compromettre sa stabilité et son avenir", a déclaré jeudi son porte-parole Michel Ouédraogo. Cette coalition va soutenir le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l'actuel parti au pouvoir.

La mise en place de ce Front républicain intervient au moment où le parti présidentiel connaît une vague de démissions de ses membres les plus influents et où la contestation du président Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987, va croissant.

Samedi, 10.000  personnes selon la police, 100.000 pour l'opposition, avaient manifesté à Ouagadougou pour protester contre une modification de la Constitution, qui permettrait au président Blaise Compaoré de se présenter en 2015 pour un troisième quinquennat.

"La question du Front républicain ne date pas d'aujourd'hui", a déclaré Herman Yaméogo, le président de l'Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), l'un des partis-membres.

En juillet 2013, après une manifestation de l'opposition contre la création du Sénat et la modification de la constitution, le CPD et ses alliés avaient déjà émis l'idée de la création d'un Front républicain.

Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir en 1987 par un coup d'État, a effectué deux septennats (1991 et 1998), avant qu'un amendement modifiant la durée du mandat présidentiel ne lui permette d'être élu pour deux quinquennats (2005 et 2010).

A la tête du Burkina Faso depuis 26 ans, le président se montre très flou quant à sa volonté de se présenter une nouvelle fois à la charge suprême.

 

AFP

Ses derniers articles: L'ex-président gambien accusé d'avoir fait assassiner le doyen des journalistes, correspondant de l'AFP  La Tunisie peine  Ebola en RDC: démission du ministre de la Santé sur fond de refus d'un vaccin belge 

Burkina

AFP

Burkina : faim et inquiétude pour les réfugiés fuyant les violences dans le Nord

Burkina : faim et inquiétude pour les réfugiés fuyant les violences dans le Nord

AFP

Opérations de l'armée française dans le Gourma malien et au Burkina

Opérations de l'armée française dans le Gourma malien et au Burkina

AFP

Le Burkina se réjouit de la décision française d'extrader François Compaoré

Le Burkina se réjouit de la décision française d'extrader François Compaoré

Compaoré

AFP

Affaire Zongo: feu vert de la France

Affaire Zongo: feu vert de la France

AFP

François Compaoré fixé mercredi sur son extradition vers le Burkina Faso

François Compaoré fixé mercredi sur son extradition vers le Burkina Faso

AFP

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

création

AFP

Ethiopie: 4 morts dans les manifestations pour la création d'une nouvelle région

Ethiopie: 4 morts dans les manifestations pour la création d'une nouvelle région

AFP

Soudan: la création de deux conseils de transition sur la table (manifestant)

Soudan: la création de deux conseils de transition sur la table (manifestant)

AFP

Ethiopie: création d'une commission de réconciliation

Ethiopie: création d'une commission de réconciliation