mis à jour le

Binyavanga Wainaina / DR
Binyavanga Wainaina / DR

«Je suis homosexuel, maman»: le coming out touchant d'un romancier kényan

Binyavanga Wainaina devient l'une des rares personnalités à assumer publiquement son homosexualité en Afrique.

La toute dernière loi nigériane criminalisant l’homosexualité continue de susciter commentaires et réactions à travers le monde, mais surtout en Afrique. Un peu comme pour crier son ras-le-bol face à cette homophobie rampante sur le continent, Binyavanga Wainaina, un écrivain bien connu au Kenya et fondateur de la revue Kwani basée à Nairobi, est monté au créneau pour faire publiquement son coming out.

Dans une lettre détonante, touchante et drôle, publiée le 21 janvier, à l’occasion de son quarante-troisième anniversaire, sur le site Africa is A Country et sur celui du Chimurenga Chronic, il s’adresse à sa mère pour annoncer publiquement qu’il est gay. En réalité, la mère de Binyavanga est décédée en 2011, mais le romancier imagine les derniers instants de sa vie, se rendant à son chevet de malade, il aurait pu lui dire ceci:

«Maman, jamais personne n’a entendu ceci, maman: je suis homosexuel, maman.»

Il s’agit en réalité, de l’une des très rares personnalités africaines à rompre ainsi avec une sorte d’omerta. Le coming out du romancier kényan Binyavanga Wainaina intervient alors que des lois réprimant l’homosexualité se font de plus en plus dures sur le continent. Au Kenya, par exemple, les personnes LGBT risquent jusqu’à 10 ans de prison.

«Bien sûr, mes amis le savaient. Mais cela faisait plusieurs mois que je me demandais dans quelle mesure cela serait utile de l’annoncer publiquement», fait savoir Binyavanga sur le site du GlobalPost.

L’actualité et «l’homophobie d’Etat» observée un peu partout sur le continent, les persécutions à l’encontre des gays, lesbiennes et transgenres ont fini par le persuader que le fait d’assumer publiquement son homosexualité pourrait aider à faire avancer les choses dans le bon sens.

Un documentaire accompagne la «lettre» de Binyavanga, où il s’exprime plus en détails sur la question des homosexualités en Afrique, et la nécessaire lutte contre l’homophobie.

Sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, les réactions sont été nombreuses. Ceux qui saluent l’initiative du romancier et ceux qui s’inquiètent et s’indignent d’une telle sortie.

 

 

 

 

Si les tweets sont si nombreux, c’est que Binyavanga Wainaina n’est pas n’importe qui. Auteur bien connu en Afrique, il est aussi considéré par Foreign Policy comme l’un des 100 plus grands twittos au monde, rappelle le Guardian.

D’ailleurs explique encore le site du quotidien britannique, Binyavanga Wainaina, a d’abord pensé un temps faire son coming out sur Twitter avant de préférer la forme épistolaire publiée sur Africa is A Country et Chimurenga Chronic.

Le seul tweet du romancier à ce sujet, «aucun adulte ne devrait avoir à faire un “coming out”. Chacun d’entre nous a besoin de vivre librement, dans la dignité et avec amour»

 

 

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Si vous voulez acheter un iPhone pour pas cher, foncez en Angola  Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017  Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester 

homophobie

LGBTQ

Plainte contre Maroc Hebdo pour sa une «Faut-il brûler les homos?»

Plainte contre Maroc Hebdo pour sa une «Faut-il brûler les homos?»

LGBT

L'Ouganda ne sera jamais la Mecque africaine des homosexuels

L'Ouganda ne sera jamais la Mecque africaine des homosexuels

Homophobie

Le Congo-Kinshasa sur les pas de l'Ouganda

Le Congo-Kinshasa sur les pas de l'Ouganda

homosexualité

Sexualité

Deux hommes condamnés pour homosexualité en Côte d'Ivoire, une triste première

Deux hommes condamnés pour homosexualité en Côte d'Ivoire, une triste première

Moeurs

Au Maroc, un procès ravive le débat sur la pénalisation de l’homosexualité

Au Maroc, un procès ravive le débat sur la pénalisation de l’homosexualité

AFP

Tunisie: peine réduite en appel pour un étudiant condamné pour homosexualité

Tunisie: peine réduite en appel pour un étudiant condamné pour homosexualité

LGBT

AFP

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

LGBT

Le Nigeria est effrayé par la légalisation du mariage gay aux Etats-Unis

Le Nigeria est effrayé par la légalisation du mariage gay aux Etats-Unis

LGBT

Le procès de deux gays reflète le débat qui polarise le Maroc

Le procès de deux gays reflète le débat qui polarise le Maroc